Marrakech : faux salon de massage, vrai lieu de prostitution

13 mars 2020 - 11h40 - Archives - Ecrit par : G.A

La police judiciaire de Marrakech a procédé à l’arrestation de tout le personnel ainsi que la propriétaire d’une salle de massage. En réalité, le massage servait d’écran à un réseau de prostitution et de trafic d’êtres humains.

C’est un fait peu ordinaire. La police a surpris la propriétaire du "salon de massage", six de ses employées transformées en "travailleuses de sexe", et plusieurs hommes, en pleins ébats sexuels. C’était au quartier Guéliz, à Marrakech, dimanche dernier.

Selon les premières informations de l’enquête, ce réseau de prostitution a été dénoncé par l’associée de la propriétaire de la salle de massage et huit de ses employées, interpellées depuis fin février, en compagnie d’un ressortissant canadien dans un autre local, situé sur la rue Tarik Ibn Ziad, dans le même arrondissement.

Les mis en cause ont tous été placés en garde à vue afin d’être interrogés sur les faits qui leur sont reprochés et sur leur relation avec le réseau de prostitution et de traite des êtres humains, démantelé le mois dernier. Selon le journal, les éléments de la police judiciaire de la wilaya ont entrepris des investigations approfondies pour déterminer les ramifications de cette affaire et les éventuels complices impliqués dans ce réseau.

Tout est parti des plaintes déposées par les habitants du quartier, auprès des services de la police, dénonçant les activités d’une femme qui avait transformé sa salle de massage en maison close. Après son arrestation, en compagnie des masseuses devenues des filles de joie, elle a avoué qu’elle gérait, avec son associée, un autre local de massage dédié à la prostitution et la traite des êtres humains.

Sujets associés : Marrakech - Prostitution Maroc - Garde à vue - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : Opération anti-débauche dans les salons de massage

Les autorités marocaines ont lancé une vaste opération coup de poing contre les salons de massage transformés en lieux de débauche dans les métropoles comme Rabat, Casablanca,...

Marrakech : la propriétaire d’un salon de massage condamné pour prostitution

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Marrakech a rendu lundi dernier sa décision dans l’affaire du salon de massage qui sert de façade à la...

Arrestation de 30 jeunes filles et d’individus recherchés dans un cabaret clandestin à Beni Ansar

La police de Beni Ansar a opéré une descente dans un café transformé en cabaret clandestin très prisé par des barons de la drogue et des individus recherchés. Au total, 35...

Casablanca : des salons de massage transformés en lieux de débauche

De plus en plus de salons de massage et spa s’installent en toute illégalité dans certaines zones de Casablanca. Les promoteurs y mèneraient en réalité des activités de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.