Recherche

Les MRE de France veulent s’inspirer des modèles de réussite de Singapour et de l’Inde

© Copyright : DR

25 février 2020 - 00h00 - Marocains du monde

Tous les Marocains ont leur pierre à apporter au processus du développement de leur pays. C’est dans ce cadre que Chakib Benmoussa, le président de la commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), accompagné du PDG du groupe OCP, Mostafa Terrab, a tenu, jeudi à Paris, une réunion d’échanges et de partage avec les Marocains résidant en France.

L’étape de la France est la première d’une longue série, car l’idée est de donner la parole aux Marocains du monde. Avant d’aller à la rencontre des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la CSMD s’est entretenue avec diverses représentations sociales et politiques au plan national.

La rencontre de Paris s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités marocaines intervenant dans divers secteurs en France. Dans une discussion de vérité, les MRE ont fait part de leur vision du développement. Et les modèles les plus inspirants, selon eux, sont ceux de Singapour et de l’Inde. Ils ont ensuite appelé la commission à impliquer la société civile, compte tenu de son apport non négligeable, rapporte lematin.ma

Les Marocains installés en France, ont aussi insisté sur la nécessité de renforcer le secteur industriel et numérique afin d’en faire de véritables vitrines du Maroc. Ils ont suggéré également le développement du secteur aérien et la création d’emplois pour freiner la fuite des cerveaux vers l’extérieur. Pour eux, il est important d’œuvrer au retour des compétences marocaines éparpillées aux quatre coins du monde. La question du droit de vote des MRE a été également évoquée.

Quant à la jeunesse, les Marocains de la diaspora française proposent qu’elle soit encadrée, accompagnée et formée aux réalités du monde actuel. Ils ont surtout fait part de la nécessité pour cette jeunesse de bénéficier des programmes d’accompagnement en entrepreneuriat, déjà dès le collège et le lycée, et ceci dans toutes les régions.

À son tour, Chakib Benmoussa a mis l’accent sur le fait que les MRE qui représentent 15 % de la population, ont un rôle capital à jouer dans le processus de développement. "Cette diaspora, passerelle entre le pays d’origine et celui d’accueil, contribue certes à l’émergence du Maroc, mais a des demandes qui lui sont spécifiques ; d’où l’intérêt de l’écouter, de recueillir sa vision et de solliciter son point de vue", a-t-il souligné.

De son côté, le PDG du groupe OCP, Mostafa Terrab, a affirmé que "les Marocains du monde et les Marocains du Maroc doivent apprendre à se connaître", et dépasser "ce choc des cultures" qu’il a appelé à démystifier. "Nous sommes tous des Marocains. Et, au niveau de la commission, la dimension de la diaspora est importante, car les Marocains de l’étranger sont de véritables créateurs de richesses", a-t-il dit, pour clôturer cette rencontre.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact