Recherche

Maroc : le procès des violeurs de Khadija à nouveau reporté

© Copyright : DR

26 juin 2019 - 11h40 - Société

Le Tribunal de Première instance de Béni Mellal a décidé de reporter, à nouveau, le procès de Khadija, mineure au moment des faits, qui avait été violée, séquestrée, pendant de longs mois, par un groupe d’hommes.

A l’ouverture du procès hier, mardi 25 juin 2019, le juge a, à nouveau, décidé de reporter l’audience au 9 juillet prochain, deux des détenus n’ayant toujours pas d’avocats, rapporte l’agence AFP, qui suit ce procès, depuis l’éclatement de cette affaire, à la fin de l’année dernière.

Le principal accusé est poursuivi pour « traite d’être humain sur mineure », « viol », « menace de meurtre », « torture et usage d’arme causant des blessures et séquelles psychiques » et pour « constitution d’une bande organisée, enlèvement et séquestration ».

Les autres suspects sont eux poursuivis pour « traite d’être humain sur mineure », « menace de meurtre », « torture », « enlèvement », « viol », « non-dénonciation de crime » et pour « non-assistance à personne en danger ». Ces chefs d’accusation ont été retenus contre dix de ses complices présumés, alors qu’un dernier est poursuivi pour « non-dénonciation de crime » et pour « non assistance à personne en danger ». Ils risquent des peines pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.

La victime avait été kidnappée, séquestrée et violée, pendant deux mois, par des jeunes de son village, comme elle l’avait confié, elle-même, dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux. Elle y montrait ses blessures, ses tatouages parfois obscènes et ses brûlures de cigarette, sur une bonne partie de son corps.

Malheureusement, l’affaire de Khadija n’est pas un cas isolé au Maroc où, en 2017, près de 6.000 affaires de violences, à l’encontre d’enfants, ont été traitées par les tribunaux du pays, selon des chiffres publiés par l’UNICEF. L’instance de l’ONU appelle les pouvoirs publics à « rendre rapidement opérationnels les dispositifs territoriaux intégrés de protection de l’enfance ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact