Démenti de Royal Air Maroc sur la reprise de la ligne Casablanca-Pékin

10 mars 2020 - 11h40 - Economie - Ecrit par : I.L

Contrairement aux rumeurs, Royal Air Maroc ne serait pas prête à reprendre la ligne Casablanca-Pékin, ce jeudi 12 mars, en raison de l’épidémie du Covid-19.

La compagnie dément toute information selon laquelle sa ligne, suspendue le 31 janvier 2020, allait reprendre sa fréquence habituelle après que l’épidémie semble un peu maîtrisée en Chine. Selon des sources proches de la compagnie, citée par Médias24, RAM n’envisagerait pas une telle possibilité. “La compagnie ne va pas rouvrir la ligne Casablanca-Pékin, en tout cas, pas avant la fin de l’épidémie du coronavirus”, précise-t-on.

Cette ligne, inaugurée à la mi-janvier, était assurée tous les lundis, jeudis et samedis à 17 h 00 au départ de Casablanca, pour arriver le lendemain à 11 h 55. Quant aux vols retour, ils quittent la capitale chinoise les mardis, vendredis et dimanches à 13 h 55 pour se poser à Casablanca à 19 h 55.

Par ailleurs, la chine n’est pas la seule destination provisoirement suspendue à cause de l’expansion du coronavirus. Ce dimanche, la compagnie marocaine a également suspendu temporairement tous ses vols vers Milan et Venise, deux villes italiennes en quarantaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Casablanca - Santé - Pékin

Aller plus loin

Royal Air Maroc suspend ses vols vers la Chine

Royal air Maroc vient d’annoncer la suspension provisoire de ses vols entre Casablanca et Pékin, à compter de ce jour, vendredi 31 janvier jusqu’au 29 février prochain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Royal Air Maroc : 85% des créneaux de vol respectés

Le niveau de satisfaction des clients de Royal Air Maroc est « positif », selon le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, selon lequel la compagnie aérienne a respecté 85 % des créneaux de vol.

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Intoxications alimentaires : le Maroc à l’épreuve de la restauration rapide

La députée Hanane Atarguine, du groupe parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), a demandé au ministre de l’Intérieur de prendre des mesures pour renforcer les contrôles dans les restaurants et établissements de restauration rapide afin...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : pas d’augmentation des prix des consultations médicales

Les tarifs des consultations médicales au Maroc n’ont subi aucune augmentation. L’information a été démentie par un syndicat, assurant qu’aucun accord n’a été signé entre les médecins du secteur privé et le gouvernement sur ces prix.

L’aéroport de Casablanca et Royal Air Maroc sous le feu des critiques

Les voyageurs sont mécontents de l’aéroport Mohammed V Casablanca et de la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM). À l’origine de ce mécontentement, la perte répétée des bagages mais aussi la mauvaise qualité des services d’escorte.