Les autorités interdisent l’entrée au Maroc à un avocat espagnol (Actualisé)

25 janvier 2017 - 07h20 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

La police marocaine a interdit hier l’entrée au royaume à un avocat espagnol qui avait déjà été expulsé du pays en avril dernier. Ce dernier comptait rendre visite à des prisonniers sahraouis.

Cité par l’agence EFE, Francisco Serrano affirme avoir embarqué dans le bateau en direction de Tanger mais un policier marocain lui a retiré son passeport lui rappelant qu’en avril dernier, il avait été expulsé du pays avec un groupe de juristes sympathisants de la cause sahraouie.

Finalement, l’avocat espagnol a dû reprendre le même bateau et revenir jusqu’à Algésiras, indique-t-il à EFE. L’agence de presse explique que les autorités marocaines ne se sont pas encore exprimées sur cette affaire et rappelle qu’il est assez rare qu’elle communique sur ce type de question.

D’autres avocats faisant partie du même groupe de défense de prisonniers sahraouis ont pu s’introduire au Maroc sans aucun problème, note EFE. Ils doivent se rendre se rendre à Salé où doit débuter ce lundi le procès de l’affaire Gdim Izik.

Dans un communiqué publié mardi, la DGSN affirme que l’avocat espagnol n’a jamais été interdit d’entrée sur le territoire. « La DGSN confirme que cet avocat est entré au Maroc via le port Tanger-Med, dimanche à 21h40, et a bien déclaré, dans la fiche de voyage mise à la disposition de tous les voyageurs, qu’il se rendait à Rabat », lit-on sur la communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Expulsion - Sahara Marocain - Prison de Salé

Ces articles devraient vous intéresser :

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Un Marocain très apprécié menacé d’expulsion en France

Alors qu’il se trouve en France depuis plusieurs années, Alae Eddine Ennaimi est menacé d’expulsion. Le jeune homme de 24 ans a été arrêté par la police après un contrôle dans le restaurant où il travaillait.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.