Recherche

Belgique : À 15 ans, le jeune Marocain Salah Eddine Dassy intègre l’université

© Copyright : DR

12 septembre 2020 - 11h20 - Société

À seulement 15 ans, le jeune Belgo-Marocain Salah Eddine Dassy entame des études d’ingénieur de gestion à l’Université libre de Bruxelles (ULB).

Ce jeune étudiant originaire du Maroc n’a pas suivi le cursus scolaire normal mais a un parcours qui force l’admiration. Il a agréablement surpris ses professeurs qui le mettent sur piédestal. "Ses professeurs de primaire ont rapidement remarqué qu’il apprenait très vite. Dès la 2ème primaire, Salah Eddine est passé à l’année supérieure", se rappelle fièrement Fatima, sa maman.

Afin d’éviter que l’ennui n’entraîne le décrochage scolaire du jeune garçon et de sa sœur, elle leur change de méthode d’éducation. Les enfants suivent l’enseignement à domicile. "J’ai eu de temps en temps un professeur mais sinon j’ai tout appris dans les manuels scolaires, déclare Salah Eddine à La Capitale. J’ai une facilité à apprendre tout seul mais je ne suis pas un génie".

Le jeune homme a très tôt développé le goût pour la lecture. En manque de sociabilité, il retourne à l’école à l’Athénée Royal de Woluwe-St-Pierre-Crommelynck. Il reprend sa 3e secondaire parce que ne détenant pas un diplôme validant son année. "Il est arrivé avec une demande très particulière. Il voulait gagner un peu de temps sur son parcours scolaire et m’a annoncé qu’il préparait le jury central du 2e degré pour obtenir le CE2D qui atteste de la réussite de la 3e et 4e secondaire", se souvient Abed Mellouli, préfet des études de l’Athénée Royal de Crommelynck.

Ne remplissant pas les conditions pour obtenir le CESS, diplôme qui valide les secondaires, une chance s’offre à lui. "Il faut avoir 16 ans ou avoir le CE2D, ce qu’il n’avait pas encore. Du coup, je lui ai proposé de passer l’examen d’entrée pour suivre des cours à l’ULB", confie le préfet des études. Il se prépare durant le confinement et décroche le précieux sésame pour entrer à l’université. "Un élève comme ça, on n’en a pas tous les jours. Il a beaucoup bossé pour en arriver là", admet M. Mellouli. Le jeune étudiant entre à Solvay, tout heureux.

Mots clés: Etudiants

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact