Recherche

Bruxelles : Plus que jamais avec le Maroc

© Copyright : DR

27 septembre 2003 - 12h19 - Culture - Par:

« Il est normal qu’un véritable programme de coopération ait vu le jour entre la Communauté Wallonie-Bruxelles et le Maroc quand on sait que quelque 123.000 Marocains ont été naturalisés en Belgique dans les années 90. Tout comme il est tout naturel d’avoir pensé à ce pays comme invité des fêtes de notre institution. Nous entretenons des relations intenses. Cette invitation est une manière symbolique de resserrer nos liens », lâche d’emblée le ministre-président de la Communauté française, Hervé Hasquin.

En 1999, le premier poste de la délégation Wallonie-Bruxelles au Maroc naît à Rabat. Quelques mois plus tard, après avoir créé l’outil et négocié des accords, suit l’installation d’une commission mixte. Grâce à celle-ci, le travail peut commencer notamment au moyen de jumelages, de programmes de coopération professionnelle. La Communauté commence à véritablement s’implanter en Méditerranée. « Avec l’Algérie et la Tunisie, cela nous fait trois points d’ancrage au bord de la Méditerranée », affirme le ministre-président.

Des thèmes forts comme, l’alphabétisation, l’éducation, font partie de la collaboration. Il faut savoir que l’analphabétisme touche fortement le Maroc (50% de la population). Un portefeuille ministériel consacré exclusivement à cette matière a d’ailleurs été créé. De nombreux enfants sont contraints de quitter l’école vers l’âge de six, sept ans. Un autre problème se pose au niveau de la formation. Beaucoup d’étudiants marocains sortent d’universités belges : « 90% des ingénieurs agronomes viennent de Gembloux. Du coup, beaucoup restent chez nous. Il est primordial d’aider les universités du Maroc à valoriser leurs recherches », juge le ministre-président.

Des coopérateurs Apefe (association pour la promotion de l’enseignement et de la formation à l’étranger) effectuent leur boulot sur le terrain. Ils sont répartis entre douze projets différents. Parmi leurs missions : la réintégration des enfants dans le système scolaire.

Aujourd’hui, en ce jour de fête, cette collaboration sera mise à l’honneur. Une expo Art contemporain du Maroc se tiendra dans l’atrium de l’Hôtel de ligne du Parlement jusqu’au 25 octobre. Sculpture, gravure, dessins sur papier, peinture,... seront au rendez-vous. Le vernissage se déroulera aujourd’hui en présence du président du parlement marocain, Radi Abdelwahed. Celui-ci se réjouit d’un tel événement : « Cette invitation est un geste amical qui traduit la force de nos relations. Avec l’importante immigration marocaine, des efforts de compréhension mutuelle sont nécessaires. Des contacts comme ceux-ci sont d’un formidable intérêt ».
J. T. pour la Dernière Heure

Mots clés: Bruxelles , Coopération

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact