Coronavirus : A Tanger, le calme avant la tempête ?

20 août 2020 - 17h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

Tanger présente un tableau plus rassurant ces derniers jours. Après avoir battu des records fin juillet, la ville est à moins d’une centaine de cas. C’est le résultat d’un confinement plus ciblé des quartiers à risque.

Tanger enregistre une baisse des cas quotidiens déclarés sous la barre des 100 après des pics à plus de 400 en juillet. Le nombre de décès a lui aussi chuté avec une moyenne de 4 décès par jour, l’une des plus élevées du Royaume.

Ce bilan, selon plusieurs sources, est le résultat d’une politique de « confinement » sélective mise en place dès la mi-juillet, au niveau de la ville avec des limitations de déplacement des personnes et une fermeture à 20h00 des cafés et des commerces. Une mesure renforcée par la fermeture des unités industrielles pour deux semaines, de la veille de l’Aïd jusqu’au 12 août en plus d’un contrôle strict des entrées et des sorties de la ville.

Au niveau de la prise en charge des malades et du dépistage, les infrastructures hospitalières ne suivent pas. L’hôpital Mohammed VI ne répond pas, même s’il vient d’installer une cellule de suivi équipée de caméras pour permettre aux familles de suivre l’état de leurs proches isolés et sous traitement.

Constat de l’heure, le retour des cas sévères qui continuent par contre d’être très élevés. L’inconnue à déterminer est l’évolution de la situation avec le redémarrage des unités industrielles, avec des carnets de commande à respecter, surtout après les longues vacances de l’Aïd.

Sujets associés : Tanger - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.