Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

10 juillet 2024 - 10h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas privatisées pour l’organisation des célébrations.

La saison estivale au cours de laquelle de gros chiffres d’affaires sont réalisés a mal commencé pour les propriétaires et gérants des salles de fêtes. Lors d’une conférence de presse animée à Casablanca, l’Union marocaine des propriétaires et gérants des salles de fêtes a dénoncé les pratiques illégales qui mettent à mal leurs activités, rapporte Al Ahdath Al Maghribia. Ces professionnels se trouvent confrontés à une concurrence déloyale et illégale de certains individus proposant des salles informelles et des villas privatisées pour l’organisation des célébrations au mépris du cadre légal qui réglemente le secteur.

À lire :TGV Kénitra-Marrakech : la France cherche à écraser la concurrence

Les membres de l’union syndicale ont également déploré l’absence de plusieurs conditions exigées et respectées par les professionnels, comme l’assurance des événements, censée garantir la sécurité à la fois du propriétaire de la salle, mais aussi des organisateurs et de leurs invités. Alors, ils alertent sur l’impact négatif de cette concurrence déloyale insupportable sur le business model des propriétaires et gestionnaires des salles de fêtes. Sans manquer d’évoquer le danger auquel s’exposent les usagers de ces salles improvisées qui ne répondent pas aux normes les plus élémentaires du secteur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Logistique - Immobilier

Aller plus loin

Stellantis mise sur le Maroc face à la concurrence chinoise

Carlos Tavares, PDG de Stellantis, a déclaré que le manque d’aide « intérieure » en Espagne et la rude concurrence de la Chine obligent à investir hors de l’Europe et notamment...

Tomates : la concurrence marocaine fait trembler les producteurs espagnols

Alors que les importations de tomate marocaine sur le marché européen n’ont cessé d’augmenter au cours des dix dernières années, celles des pays de l’Union européenne et...

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.

TGV Kénitra-Marrakech : la France cherche à écraser la concurrence

La France veut profiter du réchauffement de ses relations avec le Maroc pour remporter l’appel d’offres lancé par l’Office national des chemins de fer (ONCF) pour le projet...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

Immobilier au Maroc : des opportunités en vue

Le recul de l’inflation et la stabilité des taux de crédits immobiliers apportent non seulement un soulagement aux acquéreurs, mais ils suscitent également un nouvel espoir pour le marché immobilier.

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.