Recherche

Coronavirus : attention à l’automédication

© Copyright : DR

29 mars 2020 - 21h40 - Société

Sollicité pour donner son avis sur l’efficacité de la chloroquine dans le traitement du coronavirus, le docteur Soufiane Bentalha pense qu’il est possible d’avoir de meilleurs résultats. Mais un suivi médical est obligatoire.

Pour Soufiane Bentalha, médecin omnipraticien à Casablanca, la chloroquine peut se révéler efficace dans le traitement du coronavirus. Et pour avoir de meilleurs résultats, il est impérieux que ce traitement soit administré en milieu hospitalier avec un suivi médical rigoureux. Il révèle que le professeur Raoult de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, a décidé de traiter des patients avec la chloroquine associée à d’autres molécules, parce qu’il pense que la chloroquine serait l’antidote contre le COVID-19, à défaut d’avoir d’autres alternatives. Depuis cette annonce, de nombreuses études sont en train de se pencher sur l’efficacité de la chloroquine pour le traitement médical des patients du coronavirus. Une étude, qui a porté sur 3 200 patients en Europe, ne tardera pas à livrer ses résultats.

Soufiane Bentalha estime que la prescription de la chloroquine ou de l’azithromycine pour le traitement de certains patients du COVID-19 peut se justifier à cause des ravages que fait le virus dans le monde. Mais il insiste sur le fait que ce traitement doit être administré en milieu hospitalier, après un bilan sanguin et une exploration cardiovasculaire à cause notamment des effets secondaires qui pourraient entraîner une mort subite. C’est pourquoi seul un staff médical est habilité à soumettre un patient à la chloroquine, rapporte le quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

Face à tout ce qui se dit sur la chloroquine, et dans la recherche de remède pour le COVID-19, le ministère de la Santé marocain a réuni le comité d’experts scientifiques qui a élaboré un protocole thérapeutique, avec la chloroquine associée à d’autres molécules. Ledit protocole qui est destiné à la prise en charge des patients du COVID-19 en milieu hospitalier, est basé sur des preuves scientifiques.

Soufiane Bentalha met un point d’honneur sur le fait qu’il faut éviter l’automédication de la chloroquine. Même s’il est vrai que l’efficacité de la chloroquine est acquise sur certaines maladies, il n’en demeure pas moins vrai que le dosage est un facteur capital, encore plus pour le COVID-19. Surtout que le Maroc n’a pas encore validé ni autorisé l’utilisation de la chloroquine pour le traitement du COVID-19. Il faut éviter à tout prix l’automédication.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact