Dominique Strauss-Kahn : « Je suis résident fiscal au Maroc »

5 octobre 2021 - 19h40 - Monde - Ecrit par : A.P

L’ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, dont le nom est cité dans l’affaire controversée des « Pandora Papers », répond à ses détracteurs. L’homme d’affaires français qui réside au Maroc depuis des années, rejette en bloc les accusations d’évasion fiscale.

Dominique Strauss-Kahn alias DSK est accusé d’avoir fait transiter « plusieurs millions de dollars d’honoraires de conseils à des entreprises, via son cabinet de conseil casablancais Parnasse International. Le tout en étant exempté d’impôts ». C’est ce qu’a révélé l’enquête dénommée « Pandora Papers », menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), qui aurait épinglé plus de 29 000 sociétés offshores dont le cabinet de conseil de DSK.

À lire : L’UE retire le Maroc de sa liste grise des paradis fiscaux

L’affaire fait des vagues et fait même l’objet de l’émission « Cash Investigation » qui sera diffusée jeudi sur France 3. « L’ancien ministre de gauche a implanté sa société dans des endroits du monde où l’impôt est à… zéro », indique un extrait du teaser de l’émission publié sur les réseaux sociaux.

La réaction de DSK ne s’est pas fait attendre. L’ancien patron du FMI a assuré sur son compte Twitter qu’il est à jour de ses impôts au Maroc. « Quand la méchanceté devient mensonge. Vos équipes de professionnels auraient pu vérifier que je suis résident fiscal marocain depuis 2013 et que j’y paye mes impôts à hauteur de 23,8 % de mes bénéfices, soit 812 000 euros pour les années 2018, 2019 et 2020 », a-t-il relevé.

Sujets associés : Evasion fiscale - Dominique Strauss-Kahn

Aller plus loin

Dominique Strauss-Khan et son épouse radieux à Marrakech

Habitué du festival international du film de Marrakech, l’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Khan accompagné de son épouse Myriam L’Aouffir, a marqué de sa...

« Cash Investigation » s’intéresse à Dominique Strauss-Kahn

Alors qu’il était résident français en 2013, Dominique Strauss-Kahn a créé la société Parnasse International qu’il a enregistrée à Casablanca Finance City (CFC) au Maroc, zone...

Gérant d’une société à Casablanca, Dominique Strauss-Kahn cité dans « Pandora Papers »

L’ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn, est cité dans l’enquête des « Pandora Papers  » - ces documents obtenus par le Consortium international des...

Dominique Strauss-Kahn : «  Je me sens très Marocain  »

Marié à une Marocaine, Dominique Strauss-Kahn réside depuis 15 ans au Maroc où il est entre autres le président de l’association « Mekkil’ » qui porte assistance aux victimes du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

Dominique Strauss-Kahn a failli devenir ministre au Maroc

Le nom de Dominique Strauss-Kahn (DSK) avait été évoqué dans l’entourage du roi Mohammed VI pour remplacer Mohamed Boussaid, ministre des Finances limogé par le souverain le 1ᵉʳ aout 2018.

Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.

Traque aux fraudeurs : les influenceurs marocains dans le collimateur du fisc

La direction générale des impôts (DGI) vient d’adresser une mise en demeure aux influenceurs possédant des biens ou recevant de l’argent de l’étranger, les invitant à les déclarer et à payer l’impôt correspondant.

Évasion fiscale au Maroc : Seuls 2% des contribuables paient 80% de la TVA

La plupart des contribuables marocains ne paient pas leurs impôts, générant un manque à gagner important, de l’ordre d’un milliard de dirhams, à l’État marocain.

Dominique Strauss-Khan et son épouse radieux à Marrakech

Habitué du festival international du film de Marrakech, l’ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Khan accompagné de son épouse Myriam L’Aouffir, a marqué de sa présence la cérémonie d’ouverture de la 19ᵉ édition. Le couple a affiché un...

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.