Recherche

France : le cannabis marocain (largement) en tête des saisies

© Copyright : DR

20 septembre 2019 - 22h20 - Monde

En France, c’est la ville de Marseille qui a été choisie, le mardi 17 septembre, pour la présentation du nouveau Plan gouvernemental de Lutte contre le trafic des stupéfiants. Secteur pourvoyeur d’énormes devises, le trafic de drogue est considéré comme le premier "marché criminel" en France.

Avec un chiffre d’affaires estimé à près de 3,5 milliards d’euros en 2018, le trafic de stupéfiants a le vent en poupe en France. Selon le site Sudouest.fr, c’est le cannabis qui est le premier marché de stupéfiants, avec une consommation annuelle de résine et d’herbe, estimée de 370 à 580 tonnes par an.

Pour s’en tenir aux chiffres du Service d’Information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco), quelque 100 tonnes de cannabis ont été saisies en 2018 soit une augmentation de 18% par rapport à 2017.

Le Maroc et l’espagne sont deux pays incontournables dans ce trafic. En effet, les routes du trafic partent quasi exclusivement du Royaume, en passant par l’Espagne, fait remarquer la même source.

Cependant, la production locale n’est pas moins développée, avec la hausse de la consommation d’herbe de cannabis. Au total, 137.074 plants ont été saisis en 2017 (+8%), pendant que les pouvoirs publics s’inquiètent de l’accroissement de la teneur en THC de la résine avec des conséquences néfastes sur la santé.

Pour sa part, la cocaïne est également rentable pour les trafiquants, avec un "prix de gros" estimé en France au prix médian de 31.000 euros le kilo pour 70 euros le gramme à la revente. Ici, notamment, les Territoires d’Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Guyane) sont d’importantes zones de transit de la cocaïne à destination de la métropole. En 2018, les forces de l’ordre ont mis la main sur 15 tonnes de "blanche" (17,5 en 2017).

Concernant l’héroïne et les drogues de synthèse, les saisies sont très irrégulières selon les années, à en croire les chiffres du Sirasco (658 kilos en 2017, 1 079 tonnes en 2016).

Néanmoins, les experts affirment que la France constitue un pays de transit pour la MDMA-ecstasy produite au Benelux à destination de l’Espagne et du Royaume-Uni. Pour preuve, les saisies effectuées en France sont importantes avec 1,3 million de comprimés et 220 kilos d’amphétamines saisis en 2018.

En France, le narco-banditisme poursuit son "extension à des villes moyennes", avec comme corollaire, l’extension des règlements de compte qui ne sont plus réservés aux régions parisienne ou marseillaise, affirment les experts de la police judiciaire. Pour l’année 2017 seulement, on comptait 78 règlements, 104 victimes et 44 décès.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact