Comment faire émerger l’écosystème technologique marocain en misant sur Israël

26 janvier 2021 - 17h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc peut s’inspirer du modèle israélien pour faire émerger son écosystème technologique. Nezha Lahrichi, professeure d’université, conseillère de trois Premiers ministres marocains met en avant les atouts de l’État hébreu.

Dans une tribune publiée dans Médias24, elle écrit : « Comment faire du partenariat avec Israël une opportunité pour un transfert de son savoir-faire sachant que le modèle israélien comporte une orientation stratégique, celle de l’exportation de sa technologie ; celle-ci se fait à travers les ventes de la propriété intellectuelle compte tenu de l’étroitesse de son marché intérieur ; le défi du partenariat technologique est de définir un modèle de co-développement gagnant-gagnant ».

L’universitaire dégage deux constats. Le premier constat est qu’Israël est un pays qui a été industrialisé en s’efforçant de rattraper les économies les plus avancées et ce, en abandonnant la stratégie d’imitation technologique pour recentrer sa politique industrielle sur les activités de recherche-développement, fondamentale et appliquée. « Le choix a donc porté sur une stratégie du choc, une politique industrielle fondée sur l’innovation, qui a directement concentré les efforts sur les secteurs les plus en pointe de la high-tech », explique-t-elle.

« Généralement, les solutions retenues commencent par la question de l’offre du capital ; en Israël, la primauté a été accordée à la demande du capital soit la dynamique de création de projets rentables qui conditionnent le développement du financement et de l’industrie du capital-risque », ajoute-t-elle.

Le second constat concerne la méthode du modèle d’innovation : un système qui permet de faire le lien entre les découvertes de la recherche et le monde industriel, fait savoir M. Lahrichi, soulignant que l’État a joué un rôle moteur dans toute la chaîne de valeur depuis la production des idées et la formation des compétences jusqu’à la mise en œuvre des projets. « Le modèle de financement repose sur une intervention publique limitée par son ampleur et par sa durée, l’objectif du gouvernement étant de stimuler et de structurer une industrie privée puis de s’en retirer : un État starter pour l’émergence de startups !, explique-t-elle.

La production des idées se fait dans les universités. La caractéristique clé du modèle israélien est l’interaction étroite entre les universités et le monde industriel ; l’État a établi des parcs industriels à proximité des universités, mais surtout a été pionnier pour la création, au sein des centres de recherche, des bureaux de transfert de technologies (Technology Transfer offices TTO). Résultat : l’écosystème de l’innovation compte 7 000 jeunes pousses qui ont levé 9 milliards de dollars en 2019 (premier pays en nombre de start-ups par habitant) ; une trentaine de licornes (valeur supérieure à 1 milliard de dollars).

Elle relève par ailleurs que « le modèle israélien est orienté export ; 50 % des exportations concernent la High Tech faisant du transfert technologique une de ses caractéristiques ; il permet aux innovations des start-up performantes de servir la performance de projets initiés dans d’autres pays réalisant ainsi des gains de temps et limitant le risque lié au développement d’une innovation. »

Sujets associés : Israël - Hi Tech - Normalisation Maroc Israël

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Israël et le Maroc veulent révolutionner le secteur de l’énergie

Les perspectives de coopération dans le secteur de l’énergie ont fait l’objet de discussions entre le ministre israélien de l’Énergie et ses homologues des Émirats arabes unis, du...

Normalisation avec Israël : « des retombées extrêmement intéressantes pour le Maroc »

La reprise des relations économiques avec Israël peut avoir des retombées extrêmement intéressantes pour le Maroc, estime Carmine Mandola, consultant en investissement et expert en...

« IsraMaroc », un incubateur pour renforcer les relations Maroc-Israël

Un nouvel incubateur de startups baptisé «  IsraMaroc  » sera lancé, le 10 mars 2021 à Tel-Aviv, avec le soutien de la « Commission Israël-Maroc » de la Chambre de Commerce et...

Forte mobilisation autour de la création d’une Chambre de Commerce Israël-Maroc

Plus de 45 hommes d’affaires, consultants, avocats, diplomates approuvent l’idée de création d’une Chambre de Commerce Israël-Maroc. Ils entendent participer à son...

Nous vous recommandons

Israël

Jack Lang : « Le roi Mohammed VI a signé un accord avec Israël, sans sacrifier les Palestiniens »

L’ancien ministre français Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe affirme que le roi Mohammed VI a signé un accord avec Israël, sans sacrifier les Palestiniens. Il se réjouit que Maroc soit le seul pays arabe qui a été très clair sur ce...

Royal Air Maroc lancera des vols supplémentaires vers Israël

Royal Air Maroc et Air Arabia ont annoncé l’augmentation des vols directs entre le Maroc et Israël. Ces vols, qui seront lancés dès début octobre prochain, relieront Casablanca et Marrakech à Tel-Aviv.

Maroc-Israël : El Othmani répond à ses détracteurs au sein du PJD

Le Maroc avant tout, et une fidélité sans faille au roi Mohammed VI, c’est la devise du PJD, servie par son secrétaire général, El Othmani, en réponse à ses détracteurs au sein du parti. Ces derniers lui reprochent d’avoir signé l’accord tripartite avec...

Rétablir le contact avec Israël n’est pas une normalisation, affirme Bourita

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita a clarifié dans une déclaration à la presse la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara. Il a précisé qu’elle n’a pas été faite en échange de la normalisation des relations entre le Maroc et...

Rajae Maouane accusée d’incitation à la « haine antisémite »

La Ligue Belge contre l’Antisémitisme (LBCA) a accusé mercredi, la Belge d’origine marocaine Rajae Maouane, d’incitation à la « haine antisémite » pour avoir partagé une photo accompagnée d’une chanson à propos du conflit israélo-palestinien. Faux ! rétorque la...

Hi Tech

« IsraMaroc », un incubateur pour renforcer les relations Maroc-Israël

Un nouvel incubateur de startups baptisé «  IsraMaroc  » sera lancé, le 10 mars 2021 à Tel-Aviv, avec le soutien de la « Commission Israël-Maroc » de la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-France (CCIIF), afin de renforcer les relations entre les deux...

Augmentation des investissements des start-up d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient en 2020

Malgré le Covid-19, les investisseurs font toujours confiance au potentiel technique de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Pour preuve, en 2020, les promoteurs ont augmenté les investissements en capital-risque dans cette...

La région Fès-Meknès aura son Technopark

Un Technopark d’une valeur de 55 MDH sera réalisé dans la ville de Fès. La création de ce programme centré sur une dizaine de projets de startups et d’entreprises innovantes, vise à renforcer l’attractivité économique de la région de...

Pas d’interdiction de jeux électroniques au Maroc

Le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique a démenti toute information relative à l’interdiction des jeux électroniques au Maroc.

Le Maroc reçoit son navire de recherches océanographiques

« Abou Al-Hassan Al-Marrakchi », navire de recherches océanographiques acquis par le Maroc, a été réceptionné au port d’Agadir.

Normalisation Maroc Israël

Israël assure ses exportateurs vers le Maroc

Une compagnie gouvernementale israélienne d’assurance a débloqué une importante somme d’argent pour ses exportateurs vers le Maroc. Une allocation qui permettra d’assurer ces derniers.

Le Maroc commande des drones « kamikazes » israeliens

Le Maroc a commandé des drones «  kamikazes  » auprès de l’entreprise israélienne de construction aéronautique, Israeli Aerospace Industries (IAI). De quoi renforcer son armement dans un contexte marqué par l’exacerbation des tensions entre le royaume et...

Vers la création d’une chambre de commerce Maroc-Israël

Après la normalisation de leurs relations diplomatiques, le Maroc et Israël ont l’intention de créer une chambre de commerce.

Yaniv Edery, premier joueur marocain d’origine juive ?

La normalisation des relations entre le Maroc et Israël pourrait susciter très prochainement des vocations au sein d’une nouvelle catégorie de binationaux. C’est le cas du jeune Yaniv Edery, 17 ans, joueur...

Le Maroc et Israël parlent football

Près d’un mois après la normalisation des relations entre Israël et le Maroc, les responsables en charge du football marocain et israélien ont échangé par visioconférence sur la diplomatie du ballon rond entre les deux...