Espagne : arrestation d’un redoutable baron de drogue

16 décembre 2019 - 21h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

La Guardia Civil a procédé, samedi 14 décembre, à l’arrestation d’un Espagnol, qui s’investissait dans la distribution de cocaïne à grande échelle à des organisations criminelles de Colombie, du Maroc et de France depuis le port d’Algésiras, dans le sud de l’Espagne.

Le baron de drogue est un Espagnol de 54 ans impliqué dans le trafic de drogue depuis son jeune âge et surnommé El Señor del Puerto, "le Seigneur du Port", indique dans un communiqué la Guardia Civil.

Selon la même source, le trafiquant de drogue est une "personne dotée du meilleur réseau de contacts" qui récupère les envois de cocaïne à leur arrivée au port d’Algésiras, situé au sud de la péninsule ibérique.

Cette arrestation s’inscrit dans la droite ligne d’une opération qui est à sa deuxième phase. Lancée durant l’été 2018, l’opération a enregistré un franc succès. En tout, 21 personnes, dont dix agents du port d’Algésiras, avaient été arrêtées. De même, 480 kg de cocaïne avaient été saisis.

Dans la foulée, la police espagnole a arrêté le fils du "Seigneur du Port" âgé de 32 ans. Une somme s’élevant à 710 000 € en espèces, principalement en billets de 50 € dans des boîtes à chaussures a été saisie. En parallèle, 14 comptes bancaires ont été bloqués.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Espagne - Drogues - Algésiras - Colombie - Arrestation

Aller plus loin

Un vaste réseau de trafic de drogue démantelé entre le Maroc et l’Espagne (vidéo)

Belle prise de la part de la Garde civile espagnole qui vient de démanteler un vaste réseau de trafic de drogue entre le Maroc et l’Espagne.

Mounir Erramach, baron de la drogue marocain, libéré après 22 ans de prison

Mounir Erramach, trafiquant de drogues condamné en 2002 à plus de 20 ans de prison, sera libre de ses mouvements le 2 mai prochain.

L’Espagne arrête Fikri, le plus grand trafiquant de haschich et de cocaïne

Le Marocain Fikri Amellah Agharbi, considéré comme l’un des plus importants trafiquants de haschich et de cocaïne dans le détroit, et fournisseur du clan Messi et Los Castaña, a...

Trafic de drogues : le bras droit de Fikri Amellah arrêté à Malaga

La Garde civile a arrêté à Malaga le bras droit de Fikri Amellah, le trafiquant de drogue d’origine marocaine arrêté à Barcelone en décembre dernier et accusé d’avoir fourni de...

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...