Espagne : deux Marocains réduits à l’état d’esclavage

21 juillet 2020 - 07h30 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La police nationale a arrêté un père et son fils, hôteliers à Melilla. Ils sont accusés d’avoir exploité deux employés marocains en situation irrégulière, qu’ils faisaient travailler 18 heures par jour contre 120 euros pour l’un et 600 euros pour l’autre.

Selon les informations dont disposait la police, les deux citoyens marocains, tous deux âgés de 51 ans, travaillaient comme serveur et steward dans un établissement hôtelier.

L’une des victimes, sans permis de séjour, travaillait illégalement à Melilla depuis 13 ans, dont 6 au même endroit en tant que serveur, sans contrat ni enregistrement à la sécurité sociale, en échange de 120 euros par mois.

L’autre employé a un contrat de travail depuis 15 ans et est inscrit à la sécurité sociale avec un contrat hebdomadaire de 20 heures, mais ses conditions de travail étaient "abusives et illégales", puisqu’en réalité, il faisait environ 18 heures par jour, en échange d’environ 600 euros par mois.

Les deux travaillaient étaient exploités "de 6 heures à minuit sans pauses pour le déjeuner, sans primes, sans congés maladies", en violation totale de leurs droits, des conditions légales de travail et du salaire minimum interprofessionnel, indique la police.

Circonstances aggravantes, leur employeur n’a pas respecté les mesures sanitaires édictées par les autorités en vue de limiter la propagation du covid-19, notamment la mise à disposition de masques pour préserver la santé du personnel et des clients.

Les deux victimes ont également subi des violences verbales et des insultes au quotidien et même des menaces d’agression physique lorsqu’ils réclamaient une amélioration de leurs conditions de travail.

Selon la police, les mis en cause "ont profité de l’extrême vulnérabilité de la famille et de la situation économique des victimes".

Sujets associés : Espagne - Melilla - Esclavage moderne

Suivez Bladi.net sur Google News

Nous vous recommandons

Espagne

Le Real Madrid attend son solde de 30 millions pour le transfert d’Achraf Hakimi

Le Real Madrid se félicite du transfert d’Achraf Hakimi au PSG. Le club espagnol ne regrette pas de s’être séparé de l’international marocain l’été dernier et attend avec impatience de recevoir les 30 millions d’euros que lui doit encore...

Une ancienne ministre espagnole soutient l’annexion de Sebta et Melilla au Maroc

Le président de Sebta, Juan Vivas, a qualifié d’« inacceptables » et de « déloyaux » les propos de l’ancienne ministre espagnole du Logement, Maria Antonia Trujillo, qui défendait lors du congrès international à Tétouan que Sebta et Melilla sont « des vestiges...

Maroc : l’appel au secours d’une MRE de 11 ans

Une Espagnole diabétique de 11 ans, bloquée avec sa famille au Maroc, a écrit une lettre de désespoir pour demander un couloir humanitaire afin de retourner à Melilla pour continuer son traitement.

Des trafiquants de drogue dont un Marocain arrêtés en Espagne

La Garde civile a démantelé à Nàquera, dans la région de Valence, une organisation criminelle composée de six personnes dont un Marocain, spécialisée dans la culture et la distribution de marijuana, le trafic de drogue et la...

Affaire Ghali : l’Espagne s’explique devant l’ONU

L’affaire Brahim Ghali du nom du chef du Polisario, admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité le 18 avril dernier après avoir contracté le Covid-19, a atterri à l’ONU. Pedro Sánchez, président du gouvernement espagnol a pris la défense de...

Melilla

Sebta et Melilla fermées définitivement ?

La contrebande n’est plus autorisée à Sebta et Melilla. Le gouvernement marocain a décidé de fermer définitivement ses postes frontaliers avec les enclaves espagnoles aux hamalas (porteurs) et aux gros...

Un député espagnol veut obliger le Maroc à ouvrir ses frontières avec Sebta et Melilla

L’eurodéputé Jordi Cañas a demandé à la Commission européenne d’obliger le Maroc à rouvrir ses frontières avec Ceuta et Melilla qui sont, selon lui, «  asphyxiées  ».

Guerre du Rif : Melilla retire la statue de Franco

La dernière statue de l’ancien dictateur espagnol Francisco Franco érigée à Melilla a été déboulonnée, mardi 23 février, suite à une proposition soutenue par les partis Coalición por Melilla, Ciudadanos et le...

Sebta-Melilla : la réouverture des frontières toujours en discussion

Depuis la reprise des liaisons maritimes entre le Maroc et l’Espagne, les habitants de Sebta et Melilla attendent impatiemment la réouverture des frontières terrestres. Le sujet fait toujours l’objet de discussions entre les deux...

Sebta et Melilla sont marocaines selon le parlement arabe

Le parlement arabe vient de voter une résolution en procédure d’urgence pour reconnaître Ceuta et Melilla comme des « villes marocaines ».

Esclavage moderne

Portugal : arrêtés pour exploitation de Marocains

La police portugaise a arrêté une quarantaine de personnes, membres d’un réseau de trafic d’êtres humains, qui exploitaient des dizaines de migrants dont des Marocains dans des champs.

Lutte contre le trafic et la traite de migrants : le concours du Maroc à Interpol salué

195 personnes ont été arrêtées dans le cadre d’une grande opération contre le trafic et la traite de migrants. L’opération a été réalisée par Interpol avec la participation du Maroc et d’autres pays.

Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits conjugaux. Celles-ci sont souvent écartées ou ne bénéficient pas du partage...

Rouen : peine confirmée pour le restaurateur marocain accusé « d’escalavage moderne »

La cour d’appel de Rouen (Seine-Maritime) a condamné lundi 16 janvier le restaurateur marocain que cinq de ses anciens employés aussi de nationalité marocaine ont accusé de traite d’êtres humains à un an de prison, confirmant ainsi le jugement rendu en...

Maroc : une campagne sur la mendicité infantile choque les internautes

L’association Jood, qui vient en aide aux sans-abris, a lancé depuis 10 mars, une campagne de sensibilisation contre la mendicité infantile, devenue sujette à controverse sur les réseaux sociaux. Les internautes la jugent « choquante » et « maladroite »....