France : 55 ans de prison pour le commando de femmes djihadistes

17 octobre 2019 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Les deux principales membres du commando de femmes, Inès Madani et Ornella Gilligmann, auteurs de la tentative d’attentat terroriste à Paris, ont écopé respectivement de 30 et de 25 ans de réclusion, pour avoir tenté de faire exploser une voiture pleine de bonbonnes de gaz au quartier de Notre-Dame.

Au mois de septembre 2016, la police française avait reçu le signalement d’une voiture suspecte, sans plaque d’immatriculation, garée près de l’église de Notre-Dame à Paris.

Sa perquisition avait permis de retrouver plusieurs bonbonnes de gaz et une cigarette à moitié brûlée.

Selon Franceinter, le procès qui a duré plusieurs semaines a pris fin le lundi 14 octobre, avec des condamnations allant de 3 ans de prison avec sursis à la peine maximale pour Rashid Kassim, commanditaire de l’attentat, présumé mort en Syrie.

Pour l’avocat des parties civiles, le verdict ne fait que traduire la gravité des crimes perpétrés.

"Ce sont des peines lourdes, mais la Cour a pris la mesure du crime, de cet attentat raté qui aurait fait des dizaines de morts s’il avait réussi", a-t-il estimé, ajoutant "que l’on est passé à côté d’un drame absolu".

Sujets associés : Paris - Attentats terroristes à Paris

Aller plus loin

Et si la France rapatriait ses djihadistes ?

Dans un plaidoyer, le juge d’instruction David De Pas, Coordonnateur du Pôle antiterroriste du Tribunal de Paris, appelle au rapatriement des djihadistes français.

L’Union des Mosquées de France condamne l’attentat "terroriste et barbare"

L’Union des Mosquées de France (UMF - proche du Maroc) a condamné avec la plus grande vigueur l’attentat « terroriste et barbare » qui a visé ce matin une usine en Isère «...

L’identité des deux djihadistes belges qui se sont évadés est connue

On en sait un peu plus sur l’identité de ces deux djihadistes : Yassine Cheikhi et Mohamed Botachbaqut. Emprisonnés dans le nord-est de la Syrie, ils ont pu s’échapper, ce qu’a...

Les accusées de l’attentat raté de Notre-Dame de Paris seront fixées lundi

Trois semaines d’audience ont été nécessaires pour permettre de comprendre les raisons pour lesquelles des jeunes femmes, présentées comme le « visage du djihadisme au féminin...

Ces articles devraient vous intéresser :