Des musulmanes menacées de mort en France

14 novembre 2019 - 08h40 - Ecrit par : Bladi.net

Après la publication de la liste des personnalités ayant participé à la rédaction de la “Tribune contre le voile”, les femmes musulmanes l’ayant signée sont menacées sur les réseaux sociaux.

Ces femmes vivent un véritable “calvaire” qui se traduit par des menaces et des harcèlements. Identifiées comme des “traîtresses”, elles sont la cible d’un déferlement xénophobe de la part des internautes, rapporte Marianne.

Du coup, elles se rétractent et refusent désormais de témoigner à visage découvert. Le comble, c’est qu’elles sont laissées à leur sort, sans la protection des autorités locales, voire au niveau de l’Etat, dénoncent-elles.

En définitive, “j’ai décidé de porter plainte pour harcèlement et intimidation. J’ai constitué un dossier de 28 pages de copies d’écran. Tout part d’une personne que j’ai identifiée, une personne proche de l’association locale des Frères musulmans”, s’est résolue l’une de ces femmes, qui vit dans un état de stress permanent, craignant sérieusement pour sa vie.

“J’ai de plus en plus peur de sortir, c’est une peur physique qui influe sur ma santé. J’étais très mal la semaine dernière, je fais un ulcère. Je n’ose même plus dire dans quel milieu je travaille car je sais qu’on va me reconnaître. J’envisage sérieusement de déménager”, affirme-t-elle avec dépit.

Tags : France - Menaces - Islamophobie

Nous vous recommandons

A Tanger, il est interdit de griller les têtes de mouton

Le conseil communal de Tanger en sa qualité de police administrative interdit formellement de griller les têtes et les pattes des moutons du sacrifice rituel de l’Aïd Al-Adha, au bord des routes et dans les espaces...

Beni-Mellal : frappé par une enseignante, un élève dans un état critique

La police a interpellé une institutrice d’une école privée de Béni Mellal pour violences envers un élève mineur. Les parents ont porté plainte et une enquête a été ouverte.

Espagne : un Marocain sort à coups de marteau les locataires de son appartement

Un Marocain, propriétaire d’un appartement situé dans le quartier Mas Iglesias à Reus (Tarragone), a expulsé jeudi à coups de marteau tous les locataires de l’immeuble.

Nouvelle vague de chaleur au Maroc (+43 degrés)

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit une vague de chaleur (38/43 °C) demain samedi 7 mai 2022 à mardi prochain, 10 mai 2022 dans plusieurs provinces marocaines.

Immobilier : des exonérations en faveur des futurs propriétaires ?

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch étudie sérieusement la possibilité d’encourager les futurs propriétaires, en remplaçant les exonérations fiscales en faveur des promoteurs immobiliers, par une aide financière directe aux...

Retour probable de la série culte H, selon Ramzy Bédia

Invité à l’émission « En aparté » de Canal +, l’acteur franco-algérien Ramzy Bédia a fait des révélations sur le trio mythique qu’il formait avec Éric Judor et Jamel Debbouze dans la série H.

Un Marocain arrêté avec une forte somme d’argent à Tunis

Les éléments de la douane opérant à l’aéroport Tunis-Carthage ont saisi cette semaine près de 1,5 million d’euros chez un Marocain. Ce dernier a été aussitôt arrêté.

Casablanca : le propriétaire escroc d’une clinique arrêté

Huit individus dont une femme et le propriétaire d’une clinique privée ont été déférés samedi dernier devant le paquet près la Cour d’appel de Casablanca. Ils avaient été arrêtés par la Brigade nationale de la police judiciaire pour leur implication présumée dans...

Marhaba 2022 : attention aux pics de retour

L’opération Marhaba 2022 se poursuit « dans de bonnes conditions », d’après l’autorité portuaire de Tanger Med. Selon ses prévisions, la période de retour enregistrera son pic du 25 au 30 août.

Les confidences de Jamel Debbouze sur la 10ᵉ édition du Marrakech du rire

Marrakech du rire fête ses dix ans cette année. Une occasion pour Jamel Debbouze de revenir sur les véritables objectifs de ce festival international qui a su se faire une place dans le cœur du public au fil des...