Le Maroc garde un oeil sur les déchets toxiques importés

19 août 2020 - 19h30 - Economie - Ecrit par : J.K

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Au Maroc, l’importation des déchets est soumise à des normes. Les seuls déchets autorisés sont ceux qui ne nuisent pas à l’environnement et qui seront valorisés et recyclés et non enfouis.

Le ministère de l’Énergie, des mines et de l’environnement est ferme : « Le Royaume est engagé aujourd’hui et comme toujours à ne pas accepter d’importer des déchets toxiques dangereux pour l’environnement et qui sont non conformes aux normes nationales encadrées par l’article 42 de la loi N° 28.00 publiée le 7 décembre 2006 relative à la gestion des déchets et leur élimination”, a indiqué lundi le ministère dans un communiqué.

Le ministère rappelle que le Maroc importe depuis plusieurs années des déchets. Mais des déchets non toxiques et non dangereux pour l’environnement, utilisables dans une série d’industries manufacturières. Cette précision, pour couper court à la polémique entretenue suite à la publication des deux décisions ministérielles relatives à l’application de certaines dispositions du décret N°2.17.587 fixant les conditions et les modalités d’importation, d’exportation et de transit des déchets. En clair, le Royaume fait une importation sélective.

Le Royaume a importé, entre 2016 et 2019 (avant la publication des deux décisions précise le communiqué) près de 1,6 million de tonnes de ces déchets ; des déchets qui constituent en réalité des matières premières pour l’énergie et l’industrie tels que le tissu, le plastique, le papier et les minéraux.

Le rôle de la société civile est le bienvenu, a salué le ministre, qui souhaite une adhésion forte et agissante des acteurs associatifs œuvrant dans le domaine, vu que ces deux décisions sont venues encadrer le processus d’importation des déchets non dangereux et non de l’autoriser et d’assurer un cadre juridique intégré des opérations d’importation, d’exportation et de transit des déchets dans le Royaume.

Sujets associés : Energie - Environnement

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Tanger croule sous les déchets

Les habitants de Tanger qui croyaient avoir définitivement tourné la sombre page de la gestion déléguée du secteur de la propreté, des déchets ménagers et assimilés, sont à nouveau...

Nous vous recommandons

Energie

Grupotec quitte le Maroc à cause « d’obstacles administratifs »

La société d’ingénierie Grupotec a décidé de fermer son bureau au Maroc et de renforcer sa présence en Europe et notamment en Espagne, où elle a d’importants projets en construction et en développement dans le secteur des énergies...

Véhicules électriques : le Maroc signe un accord avec le Brésil

Le Maroc vient de signer un accord de transfert de technologie avec le Brésil dans le domaine de la mobilité électrique. Le Green Energy Park (GEP), un centre de recherche et de formation en énergie solaire basée à Benguerir et l’INESC P&D Brasil, un...

Projet de lois de finances 2022 : voici les secteurs prioritaires

Le projet de lois de finances 2022 (PLF 2022) se base principalement sur la poursuite des actions déjà engagées. Bien que la crise sanitaire ait bouleversé et secoué les finances publiques, la réalisation des objectifs demeure une...

Le Maroc va investir 90 milliards de dirhams dans l’hydrogène vert d’ici 2030

Le roi Mohammed VI a donné des instructions pour accélérer la mise en œuvre de la feuille de route nationale de production d’hydrogène vert et de ses dérivés. C’était lors de la réunion de travail sur les énergies renouvelables qu’il a présidée mardi au palais...

600 000 foyers privés d’électricité sur une ligne haute tension entre l’Espagne et le Maroc

Une panne généralisée d’électricité dans toute l’Espagne survenue samedi, a plongé la moitié de Malaga dans le noir pendant environ une heure. La situation s’est progressivement rétablie.

Environnement

Découverte d’un grand ptérosaure azhdarchidae au Maroc

Au Maroc, des chercheurs ont découvert un grand ptérosaure azhdarchidaé, près de Khouribga dans les dépôts phosphatés bassin d’Oulad Abdoun, datés du Maastrichtien supérieur (environ entre 70 et 66 millions...

Le Maroc aura sa propre station spatiale

Le Maroc ambitionne de créer sa propre station spatiale. Dans ce sens, Driss El-Hadani, directeur général du Centre royal de télédétection spatiale (CRTS) s’est rendu à Abu Dhabi, où il a rencontré de hauts responsables des institutions intervenant dans le...

Barid Al-Maghrib se dote de véhicules 100% électriques

En vue de moderniser son réseau distribution, Barid Al-Maghrib a mis en circulation, mardi à Rabat, 225 véhicules électriques produits au Maroc, exclusivement dédiés à ses services courrier-colis au...

Deux nouvelles chutes de météorites au Maroc reconnues à l’échelle internationale

La "Meteoritical Society" a officiellement reconnu deux nouvelles chutes observées de météorites au Maroc ; ce qui porte à 20 le nombre total de chutes observées dans le royaume et reconnues par cette...

COP 26 : le Maroc signe un pacte pour sortir de l’ère du charbon

À la COP 26 qui se déroule à Glasgow, le Maroc s’est engagé avec 189 pays et organisations à ne plus financer de centrales à charbon pour produire l’électricité.