Recherche

Maroc : nouvelle crise d’hystérie collective énigmatique dans un lycée

© Copyright : DR

20 mars 2019 - 09h30 - Société

Après la crise d’hystérie collective dans un collège à Casablanca, cette fois-ci c’en est une dans un lycée à Chtouka Aït Baha. 6 élèves concernées. Les tests médicaux sont en cours.

Une nouvelle crise d’hystérie collective vient de se déclarer dans un établissement d’enseignement au Maroc, cette fois-ci à Chtouka Aït Baha. Six jeunes élèves auraient sans raison apparente commencé à crier, comme d’une seule voix. Cela s’est passé mardi matin.

La direction, désemparée, a appelé les ambulanciers, la police, et même la protection civile, à en croire Alyaoum24. Les jeunes lycéennes ont été emmenées à l’hôpital pour y recevoir les soins nécessaires ainsi que pour leur faire passer des examens médicaux afin de découvrir le pourquoi et le comment de cette crise.

Rappelons qu’à peu près un mois avant cela, le 11 février dernier précisément, une crise d’hystérie collective « pour des raisons inconnues » s’est déclarée au sein du lycée Imam El Kastalani, à Casablanca. Il n’y aurait pas eu de consommation de drogue.

Plusieurs théories ont après cela été avancées. Selon certaines il ne s’agit ni de drogue ni de théories farfelues (sorcellerie et compagnie) et que les crises d’hystérie collectives ne sont pas une découverte récente mais remontent à la nuit des temps. Pas de quoi s’inquiéter bien qu’on ne puisse expliquer grand-chose semblait être le résumé de ces explications aussi énigmatiques que les faits eux-mêmes (on y parlait d’inconscient, de stress, de moyens psychologiques de combat contre la pression...).

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact