Recherche

Maroc : des factures d’électricité très salées

© Copyright : DR

19 juin 2020 - 19h40 - Société

Depuis quelques jours, les clients de l’Office national d’eau et d’électricité (ONEE) et des sociétés délégataires sont fixés sur leur consommation réelle. Après trois mois, les factures reçues par les clients sont plus que salées.

C’est un coup dur pour les populations de Rabat, Casablanca et Tanger. Des factures d’eau et d’électricité aux montants exorbitants, environ le triple d’une consommation habituelle, leur sont parvenues, rapporte le quotidien Al Akhbar.

Pour Bouazza Kharrati, président de l’Association nationale de protection et d’orientation des consommateurs, bien de citoyens sont dans l’incapacité de régler ces factures, ajoutant qu’« il est temps que l’État revoie sa politique de tarification d’eau et d’électricité et qu’il rappelle à l’ordre les acteurs publics et privés de ce secteur ».

À en croire ce dernier, la situation, non seulement porte préjudice aux consommateurs, mais aussi réduit à néant toutes les mesures d’accompagnement prises par le gouvernement au profit des ménages en cette période de crise sanitaire.

Le tir sera corrigé, dès que les opérations de relèvement des index des compteurs vont reprendre, et les montants estimés sur les factures au cours des trois derniers mois de confinement, seront revus, a promis l’ONEE qui, dans un communiqué, a en outre invité ses clients à transmettre leurs réclamations éventuelles au Centre de Relation Clientèle (CRC), ou à l’agence de leur lieu de résidence ou sur le site web de l’Office.

Ces dossiers de réclamations seront étudiés et traités avec diligence, ajoute le communiqué qui précise qu’au besoin, des prolongations de délais de paiement seront accordés aux clients.

Mots clés: Redal , Lydec
Aller plus loin:

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact