Maroc : des puits clandestins creusés ... la nuit !

31 mars 2024 - 16h30 - Maroc - Ecrit par : P. A

De nombreux Marocains ont exprimé leur indignation face à la prolifération de puits clandestins, dans un contexte de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Ces Marocains ont dénoncé le forage des puits clandestins par les propriétaires des fermes agricoles dans plusieurs régions de la province de Tata, rapporte Al3omk. Malgré le renforcement de la surveillance par la police de l’eau, des puits continuent d’être forés sans autorisation. Les indélicats opèrent désormais en pleine nuit.

À lire : Plus de 90% des puits au Maroc sont clandestins

Pour arrêter la saignée, les habitants de la région demandent aux autorités compétentes de parer au plus pressé pour mettre fin à ces pratiques et empêcher l’exploitation des ressources en eau de la région.

Pour rappel, le Conseil de gouvernement avait approuvé en décembre dernier le projet de décret relatif à la licence de forage. Le texte fixe les conditions et la procédure d’octroi de la licence de forage, ainsi que les modalités d’exercice du métier de forage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Tata - Sécheresse au Maroc

Aller plus loin

Maroc : un nouveau drame relance le débat sur la sécurisation des puits

Un garçon de 13 ans est décédé lundi, après une chute dans un puits abandonné dans le douar d’Ait Bouamer, dans la province de Chtouka-Ait Baha (Souss-Massa). Une enquête est en...

Une autoroute de l’eau : la solution du Maroc contre le stress hydrique

Face à la sécheresse sévère, au stress hydrique et à la rareté des précipitations qu’il subit depuis plus de quatre ans, le Maroc prévoit de relier le barrage Oued El Makhazine...

Plus de 90% des puits au Maroc sont clandestins

Les données du recensement et du contrôle des puits, lancé suite à la mort du petit Rayan sont désormais connues. Plus de 90 % des puits sur le territoire marocain ne sont pas...

Le Maroc veut durcir la réglementation des forages de puits après la mort tragique de Rayan

Le président du groupe istiqlalien à la Chambre des représentants, Noureddine Moudian, s’est emparé de l’accident tragique de Rayan pour appeler à une révision de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Fermeture des hammams au Maroc : la question arrive au parlement

Plutôt que de fermer les bains publics pour rationaliser l’eau, la députée du parti socialiste, Majida Chahid, propose de fixer la capacité d’accueil de ces établissements ou de déterminer la quantité d’eau à utiliser par client.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.