Plus de 90% des puits au Maroc sont clandestins

14 juillet 2022 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Les données du recensement et du contrôle des puits, lancé suite à la mort du petit Rayan sont désormais connues. Plus de 90 % des puits sur le territoire marocain ne sont pas autorisés.

Plus précisément 91 % des puits construits sur le plan national sont clandestins, a indiqué le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka, s’exprimant mardi devant la Chambre des conseillers. L’opération été menée par les Agences des bassins hydrauliques, en coordination avec les autorités locales, a-t-il souligné.

A lire : Le Maroc veut durcir la réglementation des forages de puits après la mort tragique de Rayan

Pour résoudre ce problème, il sera bientôt mis en place, un guichet, pour faciliter l’octroi d’autorisation de forage de puits, a annoncé le responsable, relevant que ce problème constitue un frein pour le ministère en matière d’identification avec exactitude de la quantité de l’eau utilisée en milieu rural.

Abordant par ailleurs le chapitre de la sécurisation de l’approvisionnement de l’eau, le chef du département a expliqué que des mesures ont été prises, notamment la mise en place d’un comité de pilotage, pour suivre de près la mise en œuvre des projets programmés et proposer des solutions selon l’évolution de la situation hydrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement - Sauvetage de Rayan

Aller plus loin

Maroc : des puits clandestins creusés ... la nuit !

De nombreux Marocains ont exprimé leur indignation face à la prolifération de puits clandestins, dans un contexte de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Maroc : un nouveau drame relance le débat sur la sécurisation des puits

Un garçon de 13 ans est décédé lundi, après une chute dans un puits abandonné dans le douar d’Ait Bouamer, dans la province de Chtouka-Ait Baha (Souss-Massa). Une enquête est en...

Suite au décès de Rayan : le Maroc recense les puits clandestins et menace

Dans la lignée des mesures « strictes » prises, suite à la mort du petit Rayan, le ministère de l’Équipement a annoncé le recensement des puits clandestins pouvant constituer...

Maroc : après Rayan, deux autres décès dans un puits à Al Hoceima

Lundi tragique à Al Hoceima. Deux personnes sont mortes dans un puits en essayant d’installer le dispositif pouvant leur permettre d’extraire de l’eau.

Ces articles devraient vous intéresser :

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.

Une belle innovation sauve des villages marocains des pénuries d’eau

Au Maroc, la mise en œuvre d’un projet novateur permet aux villages situés dans le sud-ouest du pays de s’approvisionner en eau potable. De quoi amoindrir voire mettre fin à une difficulté majeure des populations qui souffrent chaque année des pénuries...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Ultimatum pour Veolia au Maroc après la fusion avec Suez

Au Maroc, Veolia, géant français de l’eau et de la gestion des déchets, est dans de sales draps. À l’origine de ses ennuis, la cession de la Lyonnaise des eaux de Casablanca (Lydec), ex-filiale marocaine de Suez chargée de la distribution d’eau et...

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : bonne nouvelle pour les amateurs de hammams

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a instruit les gouverneurs des régions et les préfets des préfectures et provinces du royaume pour que soit revue la décision de fermeture des hammams et des stations de lavage de voitures en fonction de...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Maroc : l’hydrogène vert pour atteindre l’autosuffisance alimentaire

La production de l’hydrogène vert dans la région de Dakhla et son utilisation pour le dessalement de l’eau de mer, permettront au Maroc d’atteindre l’autosuffisance alimentaire. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs marocains.

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.