Recherche

Maroc : 4 salariés sur 10 gagnent moins que le salaire minimum

© Copyright : DR

21 juillet 2019 - 18h20 - Economie

38% des salaires déclarés à la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) sont sous la barre du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), et 14% au dessus de 6.000 dirhams. Au Maroc, le SMIG, fixé, actuellement, à 2.586 dirhams, devrait atteindre 2.698 dirhams, à partir de juillet 2019.

Selon les statistiques de la CNSS, 45% des femmes déclarées perçoivent le SMIG, contre 35% d’hommes, alors que le salaire moyen déclaré, en 2018, avoisine les 5.188 dirhams.

Sur les 242.000 personnes déclarées, avec un salaire supérieur à 10.000 dirhams, 169.000 sont des hommes et 73.000 des femmes, représentant, respectivement, 70% et 30%.

Le nombre total des entreprises effectuant leurs déclarations à la CNSS est de 234.000 abonnées, avec une masse salariale de 148 milliards de dirhams, ce qui représente 13,5% du PIB et 3,47 millions de salariés. En 2018, 32% des femmes sont déclarées à la CNSS, contre seulement 22%, en 1990.

Toutefois, une grande majorité des salariés ne sont pas déclarés de manière continue, en particulier, les femmes. 31% de ceux-ci comptabilisent 156 jours de travail, ce qui équivaut à 6 mois de travail, alors que seulement 25% d’entre eux bénéficient de déclarations, sur toute l’année.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact