Le salaire minimum sera-t-il revalorisé en juillet ?

24 mai 2020 - 15h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La deuxième augmentation du SMIG, prévue pour le 1ᵉʳ juillet, inquiète les entreprises, particulièrement les PME. Avec la crise du covid-19, il sera difficile pour les PME de l’appliquer.

Cette revalorisation du SMIG et du SMAG (salaire minimum dans l’agriculture), est actée en deux phases à raison de 5 % à chaque fois : la première tranche en juillet 2019 et la seconde, le 1ᵉʳ juillet prochain. Cette revalorisation pénalise surtout les entreprises à forte intensité de main-d’œuvre, rapporte l’Économiste.

Grâce à cette augmentation, le SMIG dans l’industrie, le commerce et les professions libérales, passera à 14,81 DH l’heure dès le 1ᵉʳ juillet, ce qui équivaut à environ 2 828 DH bruts (2 637 DH nets) par mois en tenant compte d’une durée de travail de 191 heures par mois. Dans le secteur agricole et forestier par contre, le salaire minimum journalier sera porté à 76,70 DH.

L’autre bonne nouvelle est que "les travailleurs domestiques vont également bénéficier de cette revalorisation du salaire minimum". Le même quotidien rappelle toutefois que cette hausse du SMIG et du SMAG ne peut être reportée à la faveur de l’article 6 de la loi sur l’état d’urgence traitant du report des délais législatifs et réglementaires. Il s’agit d’une date d’entrée en vigueur et non d’un délai, indique-t-on.

Cette deuxième tranche d’augmentation coïncide malheureusement avec une conjoncture marquée par une chute d’activité et de revenu pour les entreprises. En tout, 130 000 entreprises ont recouru à l’indemnité covid-19 pour payer les salaires. L’impact de la revalorisation du salaire minimum sera plus ressenti par les activités qui emploient un grand nombre d’effectifs payés au SMIG et dont le poste des charges de personnel est souvent élevé.

Les entreprises les plus impactées seront les PME. "L’entrée en vigueur de la revalorisation pourrait compliquer les comptes des entreprises au sortir d’une crise sanitaire et économique aux conséquences incommensurables", soutient le même quotidien.

Sujets associés : Industrie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Ce que vous devez savoir du salaire minimum au Maroc

Bank Al-Maghrib (BAM) a indiqué que le ratio du salaire minimum sur le salaire moyen demeure sensiblement élevé au Maroc. C’est ce que révèle une étude conduite par ses chercheurs,...

Maroc : 4 salariés sur 10 gagnent moins que le salaire minimum

38% des salaires déclarés à la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) sont sous la barre du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), et 14% au dessus de 6.000...

Nous vous recommandons

Industrie

Le Maroc, leader de l’industrie automobile en Afrique

Déjà première en Afrique, l’industrie automobile marocaine se renforce chaque jour davantage et côtoie de plus en plus les grands pays industrialisés. Ce secteur a pour ambition de produire à court terme un million de...

Au Maroc, la préférence nationale est mise à l’épreuve

Alors que les autorités marocaines ont stimulé la fabrication locale de produits sanitaires pour répondre aux besoins de la population, les mêmes produits sont importés et inondent le marché local au grand dam des opérateurs économiques...

Agadir : décès accidentel de quatre personnes dans une usine

Dimanche tragique pour quatre ouvriers qui sont décédés dans une unité de conditionnement de poissons. Le drame a eu lieu à Agadir, plus précisément au quartier Anza au nord de la ville.

Sound Energy envisage de construire une micro-usine de GNL au Maroc

La compagnie gazière britannique Sound Energy va construire une micro-usine de gaz naturel liquéfié (GNL) au Maroc.

Emmerson construit une usine de potasse au Maroc

La société britannique Emmerson s’apprête à lancer une usine de potasse au Maroc. Ce projet a nécessité plusieurs années d’études techniques et une levée de fonds de 47 millions de dollars.

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Le Maroc va connaitre une reprise post-Covid rapide selon le FMI

Le Maroc est un exemple dans la relance économique post pandémique selon le Fonds monétaire international (FMI). L’institution a salué les différentes politiques mises en œuvre par le royaume pour atténuer les effets de la crise qui a ébranlé l’économie...

Des vacances inhabituelles pour les MRE

Les mesures sanitaires strictes imposées au Maroc par ces temps de pandémie du coronavirus contraignent les Marocains résidant à l’étranger (MRE) à renoncer à leur projet de vacances au pays.

Le roi Mohammed VI ordonne une opération de dépistage massif

Le roi Mohammed VI a instruit le ministère de la Santé et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à l’effet de "déployer une action de dépistage massif dans le cadre participatif de gestion de la pandémie du...

Maroc : de nouveaux commerces et cafés sanctionnés

Les autorités locales de la province de Kelaâ des Sraghna ont fermé quatre cafés et trois commerces. C’est suite à la violation des mesures sanitaires et de prévention contre la propagation du nouveau coronavirus...

Covid-19 : un 2ᵉ hôpital de campagne à Agadir

Face à la progression inquiétante des cas de contamination au Covid-19 dans la région Souss Massa, les autorités sanitaires ont décidé d’ériger un second hôpital de campagne à Agadir.