Maroc : quid de l’application de la hausse du salaire minimum ?

3 août 2020 - 22h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Comme annoncé, la deuxième hausse de 5% du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), devait entrer en vigueur dès le mois de juillet 2020. Son application est-elle effective en ces temps de Covid-19 ?

Rien n’indique très clairement que cette mesure a été appliquée en cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, rapporte Aujourd’hui Le Maroc. Dans une correspondance adressée à ses adhérents le 27 juillet, Chakib Alj, président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a encouragé les entreprises des secteurs non impactés par la crise à appliquer la deuxième hausse du SMIG. "Les entreprises opérant dans les secteurs actuellement en difficulté sont, quant à elles, appelées à favoriser le maintien de l’emploi, notamment en reportant l’augmentation", a-t-il dit.

Du côté du gouvernement, l’application de la deuxième hausse de 5% du SMIG est suspendue au dialogue social qui piétine. L’Exécutif est pour le moment attaché à l’accord signé en 2019 avec les partenaires sociaux, explique Abdelhaq Arabi, conseiller du chef de gouvernement chargé des dossiers sociaux. À l’en croire, le gouvernement ne peut rien imposer ni aux syndicats ni à la CGEM.

En 2019, une première hausse de 5% du salaire minimum avait été appliquée. L’entrée en vigueur de la deuxième hausse de 5% avait été annoncée pour le mois de juillet 2020.

Sujets associés : Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)

Aller plus loin

Maroc : quid de la rémunération variable en ces temps de Covid-19 ?

Au Maroc, la rémunération variable sera le sujet de 2021. C’est du moins ce qu’affirme Achraf Dahbi, directeur d’activité au sein de LMS ORH.

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique a connu une augmentation de 24,38% entre 2010 et 2020, passant de 6 550 dirhams à 8 147 DH, ce qui représente une hausse...

Ces articles devraient vous intéresser :

Norme « Euro 6 » : le patronat marocain demande un moratoire à l’Europe

Dans une demande formulée depuis juillet, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) demande du temps avant la mise en application de la norme antipollution dénommée « Euro 6 » déjà en vigueur en Europe et qui sera appliquée à partir de...

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

Maroc : bonne nouvelle pour les salariés

Le projet de décret concernant une révision du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du salaire minimum agricole garantie (SMAG) a été validé par le conseil de gouvernement.