L’augmentation du salaire minimum maintenue en partie

31 juillet 2020 - 05h00 - Economie - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le président de la CGEM a demandé aux entreprises qui n’ont pas été affectées par la crise d’appliquer en premier la deuxième hausse du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).

La deuxième hausse du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) sera maintenue en partie, son application s’étant révélée difficile dans le contexte actuel marqué par une crise économique.

"J’encourage les entreprises des secteurs non impactés par la crise à appliquer la seconde hausse du SMIG. Les entreprises opérant dans les secteurs actuellement en difficulté sont, quant à elles, appelées à favoriser le maintien de l’emploi, notamment en reportant l’augmentation du SMIG", a déclaré Chakib Alj, président de la CGEM, au terme de deux sessions d’échanges entre l’institution et les syndicats.

Soulignant la particularité du contexte actuel marqué par la crise économique née de la crise sanitaire du Covid-19, il a affirmé que la CGEM, dans le but de préserver l’emploi, et "dans une démarche concertée et responsable, a saisi le Chef du gouvernement pour surseoir à l’application de la seconde augmentation du SMIG". À l’en croire, la hausse du SMIG va impacter l’emploi dans les secteurs durement touchés par la crise, et contribuera à l’attractivité du secteur informel. "Notre responsabilité à tous est de protéger nos salariés en maintenant leurs postes et de réussir la relance souhaitée pour notre économie", a-t-il ajouté.

Sujets associés : Emploi - Crise économique

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : la hausse du salaire minimum est effective

Dans le cadre de la mise en œuvre des résultats du dialogue social du 25 avril 2019, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) a été revu à la hausse depuis le 1er...

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique a connu une augmentation de 24,38% entre 2010 et 2020, passant de 6 550 dirhams à 8 147 DH, ce qui représente une hausse...

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti...

Nous vous recommandons

Emploi

Les ennuis judiciaires s’enchaînent pour Medi1 TV

Les ennuis judiciaires de Medi1 TV n’en finissent plus. La chaîne de télévision vient d’être attaquée aux prud’hommes par un autre employé, qui affirme avoir été victime d’un licenciement abusif.

L’ISESCO se sépare de son personnel marocain

L’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) a remercié plusieurs de ses anciens employés marocains. Le ministre des Affaires étrangères, Nacer Bourita, a été...

L’idée d’un possible reconfinement angoisse les restaurateurs marocains

Les professionnels de la restauration, s’inquiètent d’un éventuel reconfinement, partiel ou total, à l’image des pays européens, comme la France, l’Espagne et la Belgique déjà reconfinés. Un reconfinement mettra une fois encore plus d’un et surtout,...

Maroc : voici les nouvelles règles de recrutement dans les collectivités locales

Le gouvernement marocain a décidé d’aider les collectivités locales à recruter les meilleurs profils pour leurs hautes fonctions et à rendre les communes compétitives sur le marché de l’emploi. Dans ce sens, le ministère de l’Intérieur a élaboré un projet de...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette...

Crise économique

« La guerre en Ukraine rend les choses compliquées », selon Akhannouch

La guerre en Ukraine s’est invitée à l’ouverture de la session parlementaire, notamment en raison de la flambée des prix de plusieurs produits de base. Le RNI, le PAM et l’Istiqlal ont tenu à rassurer les Marocains, des démarches menées par le gouvernement...

Sans douane commerciale, Melilla risque une crise économique

La non-réouverture de la douane commerciale à Melilla, qui permet le trafic de marchandises avec le Maroc, pourrait entraîner une crise économique dans la ville autonome en 2023, selon les données du rapport Funcas, un centre de référence en analyse et...

Maroc : la croissance économique de 2021 serait compromise en cas de pénurie de vaccins

La croissance économique marocaine en 2021 est tributaire du bon déroulement de la campagne de vaccination de masse contre le Covid-19 qui devrait permettre d’atteindre l’immunité collective et la levée des mesures restrictives en vigueur. La reprise de...

Maroc/ Tourisme : « Petit budget pour une grande année de crise »

Le budget du tourisme marocain présenté par le ministère de tutelle pour cette année est en baisse. Mais, les principaux investissements, notamment les chantiers d’extension des aérogares, ont été...

Chèque sans provision : forte réduction des amendes

La Chambre des conseillers vient de voter une loi pour réduire les amendes fiscales des chèques de 20 % à 1,5 % du montant du chèque. Seules les personnes affectées par la crise sanitaire sont concernées par cette...