Recherche

Maroc / Hausse du SMIG : panique dans les entreprises

© Copyright : DR

3 juillet 2020 - 15h30 - Economie

La hausse du salaire minimum qui doit intervenir le 1ᵉʳ juillet, est considérée comme suicidaire pour les secteurs en faillite. Les chefs d’entreprises marocains appellent à reporter sa mise en place.

La seconde hausse de 5% est entrée en vigueur le 1ᵉʳ juillet. On attend de voir si cette augmentation sera réelle sur les bulletins de paie de ce mois. En réalité, cette hausse du Smig ne plaît pas à tous. Elle est dénuée de sens dans la mesure où elle est en déphasage avec la conjoncture liée à la sortie du confinement, à la baisse drastique de la commande adressée au Maroc et au recul de la consommation. Une réunion entre les patrons des entreprises et le gouvernement s’impose dans ce contexte particulier, fait observer L’Économiste.

Le secrétaire général de l’Union marocaine du travail(UMT), Miloudi Al Mokhareq sur le sujet, assure que le syndicat s’oppose à un report généralisé de la hausse du salaire minimum horaire. Du côté du patronat, on recommande le report rapide de la hausse du Smig, pour les entreprises en difficulté et les secteurs fortement impactés comme l’immobilier. La FNPI ne s’oppose pas à cette augmentation du Smig mais à sa mise en œuvre durant cette période. Il faut que les entreprises n’aient pas du mal à maintenir les emplois, assure la FNPI, rapporte la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact