Un Marocain condamné à 5 ans de prison pour trafic de drogue en Belgique

5 juin 2008 - 18h48 - Belgique - Ecrit par : L.A

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi, un ressortissant marocain à 5 ans de prison ferme et à une amende de 22.000 euros pour trafic de stupéfiants.

Noureddine A., âgé de 43 ans, a été reconnu coupable du trafic de 27 kilos de cannabis qu’il avait dissimulé dans un véhicule conduit par sa compagne lors d’un voyage entre le Maroc et la Belgique.

Les faits remontent au 14 août 2003 lorsque le prévenu demanda à sa compagne d’effectuer le voyage seule vers la Belgique, expliquant qu’il devait rester au Maroc pour assister à un mariage et qu’il allait la rejoindre par la suite.

Une fois au port d’Algesiras, la police espagnole découvre la drogue dans une cache aménagée dans le véhicule et procéde à l’arrestation de la femme qui a été condamnée à deux ans de prison qu’elle a purgé en Espagne.

De retour en Belgique, elle a décidé de dénoncer les faits. Sur la base de ses aveux, la police a ordonné l’arrestation de Noureddine A qui a ensuite été remis à la justice.

Sujets associés : Belgique - Drogues - Procès - Prison

Aller plus loin

Un Marocain sur la liste des criminels les plus recherchés en Belgique

Rachid Bouazza, Marocain résidant à l’Etranger (MRE), est un baron anversois de la drogue. Il figure désormais sur la liste des criminels les plus recherchés de la Belgique.

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »