Recherche

Des Marocains parmi les signataires d’une déclaration sur l’apartheid en Palestine

© Copyright : DR

28 juillet 2021 - 12h20 - Monde - Par: S.A

Des Marocains figurent parmi un collectif de plus de 1000 personnalités (universitaires, artistes et intellectuels) internationalement reconnues de plus de 45 pays qui ont signé une déclaration sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid en Palestine historique. Ils rappellent que « Israël a soumis depuis 73 ans le peuple palestinien à une catastrophe continue, connue sous le nom de Nakba  ».

Les signataires de la déclaration ont exposé plusieurs faits, notamment la soumission par Israël du peuple palestinien à une catastrophe continue, connue sous le nom de Nakba, un processus qui a inclus des déplacements massifs, un nettoyage ethnique, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité depuis 73 ans, l’établissement d’un régime d’apartheid sur le territoire entier de la Palestine historique, dirigé contre l’ensemble du peuple palestinien, le caractère d’apartheid du régime actuel d’Israël confirmé et documenté de manière exhaustive par des Adalah, B’Tselem, Human Rights Watch, etc.

Tenant compte de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, de la Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid, les signataires du document affirment leur rejet catégorique du régime d’apartheid mis en place sur le territoire de la Palestine historique et imposé au peuple palestinien dans son intégralité, y compris aux réfugiés et aux exilés où qu’ils puissent être dans le monde.

À lire : Les États-Unis et le Maroc discutent de l’escalade de violence en Israël-Palestine

Aussi, appellent-ils au démantèlement immédiat de ce régime et à l’établissement d’un arrangement constitutionnel démocratique qui accorde et mette en œuvre pour tous les habitants de ce pays des droits et des devoirs égaux, sans aucune discrimination fondée sur la race, l’origine ethnique, la religion ou le sexe, et qui respecte et applique le droit international et les conventions sur les droits humains, et en particulier donne priorité au droit au retour longtemps différé des réfugiés palestiniens chassés de leurs villes et de leurs villages pendant et après la création de l’état d’Israël.

Ils exhortent leurs gouvernements à cesser immédiatement leur complicité avec Israël, à rejoindre l’appel à démanteler les structures d’apartheid et à les remplacer par une gouvernance égalitaire et démocratique qui traite chaque personne soumise à son autorité selon ses droits et dans le respect total de son humanité, et à faire cette transition d’une manière sensible au droit à l’auto-détermination dont jouissent les deux peuples habitant actuellement la Palestine historique.

À lire : Des manifestations contre Israël et en soutien à la Palestine au Maroc

Les universitaires, artistes et intellectuels appellent par ailleurs à l’établissement d’une Commission nationale pour la paix, la réconciliation et la responsabilité afin d’accompagner la transition de l’apartheid israélien à un processus de gouvernement sensible aux droits humains et aux principes et pratiques démocratiques. « En attendant qu’un tel processus soit enclenché, appellent la Cour pénale internationale à lancer une enquête formelle sur les dirigeants politiques israéliens et le personnel de sécurité coupables de perpétuer le crime d’apartheid, conclut le document.

Mots clés: Israël , Palestine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact