Recherche

Belgique : Mohamed Jratlou est sorti de prison

© Copyright : DR

8 novembre 2019 - 14h40 - Monde

Le père du petit Younès, Mohamed Jratlou, est libre depuis le mercredi 6 novembre après avoir purgé sa peine de 9 ans de prison ferme pour homicide involontaire à l’encontre de son fils.

Désormais replié dans un foyer à Pecq, en Belgique, à 78 ans, Mohamed Jratlou pourra faire le deuil de son fils qu’il nie toujours avoir tué en 2012.

Et, pourtant, la Cour d’Assises, en dépit de ses contestations, a requis 9 ans contre lui pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort du petit Younès, à l’époque âgé de 4 ans.

Les nombreuses demandes de libération du père de famille n’ont pas prospéré. Et, Mohammed Jratlou a dû purger l’intégralité de sa peine, rapporte 7sur7.be. Durant toute cette période, la même source soutient que l’accusé a bénéficié de l’appui de son épouse au cours de cette épreuve.

Disparu dans la nuit du 25 au 26 octobre 2009, le corps sans vie du petit Younès a été retrouvé deux semaines plus tard dans la Lys à Comines, après une mobilisation infructueuse de la population et des forces de l’ordre.

L’autopsie à l’époque avait révélé que l’enfant avait été tué avant d’être jeté dans le fleuve. L’enquête a révélé, pour sa part, que le soir de la disparition de Younès, une violente dispute avait éclaté entre ses parents, en présence de leurs deux enfants.

Dans sa défense, le père de l’enfant relevait que son fils avait quitté le domicile conjugal lorsqu’il était parti à la recherche de son épouse, Naïma. Pour son malheur, cette thèse n’a pas convaincu la Cour d’Assises, qui a plutôt conclu à l’homicide involontaire en soutenant que le père Jratlou aurait « frappé et étouffé son fils pour l’empêcher de crier ».

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact