Recherche

La firme de car qui avait fait 8 morts belgo-marocains à Madrid, devant la justice

© Copyright : DR

3 mars 2008 - 18h32 - Monde

Selon nos infos, l’auditorat du travail de Bruxelles poursuit devant la 58e chambre correctionnelle, la société d’autocars belge Sundus Travel, rebaptisée Biladi Travel, et ses administrateurs responsables. Les citations à comparaître sont lancées.

C’est un car vieux de 14 ans de cette société qui fut impliqué en mai 2006 dans le terrible accident de Pedrezuela près de Madrid lors duquel au moins 8 personnes belgo-marocaines - un ou plusieurs décès ultérieurs devaient encore alourdir le bilan - ont perdu la vie.

Selon l’auditorat du travail, qui confirme l’information, les responsables ne seront pas jugés pour l’accident de 2006 en Espagne, mais pour diverses infractions à la législation sur le transport constatées lors de contrôles effectués au siège de la société et sur ses véhicules déjà avant le terrible accident. Selon le parquet du travail, le procès s’ouvrira avant les vacances judiciaires.

Deux mois après le crash, Biladi Travel qui s’était d’abord appelé Sundus Travel avait encore changé de dénomination, pour devenir Eurowatani.

Encore contactées hier, des familles de victimes affirment n’avoir aucune information récente sur l’avancement de la procédure en Espagne.

L’accident avait également fait 27 blessés dont plusieurs graves. Il s’était produit au retour du Maroc. La société impliquée avait déjà été contrôlée à plusieurs reprises à son désavantage mais aucune mesure d’interruption d’activité n’avait été prise, sans quoi l’accident ne se serait tout simplement pas produit.

Dans les jours qui avaient suivi, la société installée 7 boulevard du Midi à 1000 Bruxelles avait parlé de fatalité. Un pneu avait éclaté. Le dossier est à présent terminé. Il s’appuie sur des manquements qui semblent mettre en évidence des entorses récurrentes à la sécurité : "non-respect des règles en matière des temps de repos et de conduite par triple équipage", " ne pas avoir utilisé de feuilles d’enregistrement (tachygraphes) dès la prise en charge du véhicule" ; "avoir retiré la feuille d’enregistrement (tachygraphe) de l’appareil de contrôle sans y avoir été autorisé" et "ne pas avoir représenté les groupes temps au verso de la feuille d’enregistrement".

L’enquête avait montré aussi que le gérant M. Moustapha Bouserhir, était inscrit sur les listes de l’Onem comme demandeur d’emploi et émargeait au chômage. L’intéressé a quitté Sundus-Biladi-Eurowatani et cédé ses parts le 30 septembre 2007.

Source : La Dernière Heure - Gilbert Dupont

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact