Relogement de 3.700 familles des bidonvilles de Témara

6 avril 2008 - 01h24 - Maroc - Ecrit par : L.A

La lutte contre les bidonvilles prend un nouveau tournant à Témara. Ainsi, la préfecture vient de démarrer l’opération de relogement de 1.000 familles dans le cadre de la première tranche du projet Annasr. A terme, près de 3.700 foyers seront relogé d’ici la fin de l’année. Les familles sont, par conséquent, invitées à quitter leurs baraques, situées au cœur de la ville, pour s’installer dans les nouveaux logements construits près du marché de gros.

Au début de l’opération, une partie de la population, soutenue par des associations locales, n’a pas approuvé le projet. Il a fallu que les forces de l’ordre interviennent pour les contraindre à plier bagages. Les bicoques ont été démolies. « On nous avait promis des parcelles de terrain et non des appartements de 55 m2 », clame l’un des contestataires.

Selon un responsable de la préfecture, il est difficile de satisfaire cette demande, car les prix du foncier ont flambé ces dernières années. Et d’ajouter que « l’octroi de parcelles de terrain fait souvent l’objet de spéculations et cela ne permet pas l’amélioration des conditions de vie des familles en situation précaire ». C’est d’ailleurs pour cette raison que le contrat d’acquisition prévoit des clauses qui interdisent au nouveau propriétaire de vendre son appartement durant une période de 10 ans.

« Pour la réalisation de ce projet, il a été difficile de trouver un lot de terrain de 43 ha à 250 DH le m2 », indique une source proche du dossier. A noter que la préfecture a mis les bouchées doubles pour réaliser le relogement dans les délais impartis. Pour ce faire, plusieurs mesures ont été prises pour faciliter les procédures administratives. Ainsi, un guichet unique a été créé où sont regroupés tous les services impliqués dans l’opération de vente. On y trouve le notaire, la banque, Redal et le service de légalisation des documents.

Pour le moment, environ 160 familles ont pris possession de leur nouveau logement. Pour devenir propriétaire, le bénéficiaire doit apporter un montant de 73.000 DH. « Des facilités de crédit sont prévues afin que la traite ne dépasse pas les 600 DH par mois », indique une source proche du dossier. Rappelons par ailleurs que le coup d’envoi pour la réalisation de ce projet a été donné par le Souverain en novembre 2004. La maîtrise d’ouvrage a été confiée à la société Dyar Al Mansour, filiale de la holding CDG Développement. La réalisation de ce projet a nécessité la mobilisation d’une enveloppe de 673 millions de DH. La contribution de la commune urbaine de Témara est de 108 millions de DH et celle du ministère de l’Habitat de 130 millions de DH. Quant à la part des acquéreurs des logements sociaux, elle est estimée à 270 millions de DH. Le reste, soit 165 millions de DH, sera mobilisé à travers les produits de vente des lots destinés à la promotion.

Une piscine !

Dans le cadre de ce projet, la construction de plusieurs équipements publics figure également au menu. Il s’agit en particulier de 4 écoles primaires, d’un collège, d’une mosquée et de 2 complexes sportifs. Mais on doit retenir aussi la construction d’une piscine communale et d’une grande salle des fêtes.

Source : L’Economiste - Nour Eddine El Aissi

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Pauvreté - Témara - Villes sans bidonvilles

Ces articles devraient vous intéresser :

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...