Un tsunami géant menacerait le Maroc

22 avril 2016 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Un volcan en éruption, des vagues géantes de plus de 900m, c’est ce qui attendrait le Maroc si l’on en croit de nombreux sites marocains qui citent la télévision RT (Russia Today).

La source est pourtant sérieuse puisqu’il s’agit de scientifiques reconnus en l’occurence Stephen Ward et Simon Day qui avaient émis dans une étude l’hypothèse de l’effondrement du volcan « Cumbre vieja » sur les Iles Canaries dont les conséquences seraient catastrophiques pour l’île mais aussi pour le Maroc.

Ainsi, il y aurait des vagues pouvant atteindre 900 mètres de hauteur suite au glissement de terrain et ce à une vitesse allant à 200 mètres par seconde soit 720 km/h.

Pour les deux scientifiques, le phénomène serait accentué par les réserves d’eau douce se trouvant à l’intérieur du volcan qui en augmenterait donc fortement la pression.

Relancée par RT et reprise notamment par Akhbar Al Yaoum, cette information date pourtant d’une dizaine d’années comme l’atteste le document joint des deux scientifiques.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tsunami

Aller plus loin

Tsunamis : Le Maroc s’engage dans la prévention

Depuis le tsunami meurtrier de 2004 en Asie qui a entraîné la mort de près de 300.000 personnes et d’importants dégâts matériaux, les organes des Nations unies ont décidé de...

Le Maroc teste son système d’alerte aux tsunamis

Le Maroc participe aux côtés d’une quinzaine de pays de l’Atlantique du nord-est, de la Méditerranée à un exercice international pour tester le système d’alerte aux tsunamis.

Le Maroc se prépare à un possible tsunami

L’Espagne, le Portugal et le Maroc tiennent une rencontre de deux jours (mardi et mercredi) pour tenter de mettre en place des procédures d’alertes communes et de coordination...

Maroc : Le risque d’un tsunami existe

La secousse enregistrée le 12 février dans plusieurs villes a provoqué un mouvement de panique. Nacer Jabour, chef de service de la surveillance sismique à l’Institut national...

Ces articles devraient vous intéresser :