Recherche

28e anniversaire de l’épopée de la Marche verte

© Copyright : DR

6 novembre 2003 - 20h32 - Maroc - Par:

Le Maroc entier célèbre aujourd’hui, avec fierté mais aussi détermination, le 28ème anniversaire de la glorieuse et pacifique Marche Verte. Une action militante, initiée par feu SM Hassan II, à laquelle ont pris part 350 mille hommes et femmes, avec comme seules armes le Coran et leur voix.

Jamais le pays n’avait connu un tel rassemblement populaire fait de citoyens de toutes obédiences politiques et de tous âges, venus de toutes les régions du pays, avec comme seules armes le Coran et leur voix. Et jamais il n’a organisé pareille action militante, d’une organisation parfaite, de l’encadrement au ravitaillement. C’était un “jihad” vrai pour la défense des droits de la patrie et la libération de territoires encore sous domination coloniale ; pour rendre la liberté et la dignité à des concitoyens opprimés et humiliés.

La victoire ne s’est pas fait attendre. Saquia Al Hamra puis Oued Eddahab ont été récupérés et immédiatement intégrés dans le tissu marocain. Et toutes les provinces du sud commencèrent une ère nouvelle d’émancipation et de progrès. Mais le Maroc n’a pas été entièrement au bout de ses peines, à cause de l’inconséquence d’adversaires trop rêveurs et feignant méconnaître la détermination et la fermeté des Marocains. Jaloux de cette victoire et voyant leurs rêves expansionnistes et séparatistes se dissiper, ils n’ont cessé de multiplier maœuvres et tripotages. Mais ils finiront, échec après échec, à en être à leurs frais.

A cette insigne occasion, hommage est rendu à nos vaillantes Forces Armées Royales pour leur défense de la première cause nationale sacrée, leur mobilisation constante et leur vigilance, ainsi qu’à tous les martyrs tombés dans le champ d’honneur. Le pays entier en est sensible et leur est très reconnaissant.

Ce 28ème anniversaire nous rappelle aussi que des territoires marocains au nord continuent de subir le joug colonialiste. Il s’agit de Sebta, de Mellilia et des Iles sous domination espagnole. Ce sont les dernières poches, non seulement du Maroc mais de l’Afrique entière, encore colonisées ! Leur libération est une détermination de l’Histoire. Pour cela, il faut mobilisation et multiplication de démarches pacifiques mais également courageuses.

L’esprit de la Marche Verte, progressiste et dynamique qu’il est, est toujours présent. Il guide l’ensemble du pays et pilote ses actions. Et, tant qu’il le demeure, le pays ira de succès en succès dans sa marche vers la liberté, la démocratie et le progrès. C’est certain.

Al Bayane - Abdelkader Jamali

Mots clés: Histoire , Marche Verte , Sahara Marocain

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact