L’avocat Abdessadek El Bouchtaoui condamné à 20 mois de prison ferme

9 février 2018 - 13h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Accusé d’insultes envers les forces de l’ordre, en plus de divers crimes et délits, l’avocat Abdessadek El Bouchtaoui vient d’écoper d’une peine de 20 mois de prison ferme.

La sentence a été prononcée par le tribunal de première instance d’Al Hoceima qui le condamne également à une amende de 500 dirhams.

L’avocat paye sans doute ses relations très étroites avec les manifestants du Hirak et ses interventions sur les réseaux sociaux. On lui reproche également d’avoir participé à des manifestations non autorisées et d’incitations à commettre des crimes.

Il avait annoncé lui-même sur son compte Facebook avoir reçu une convocation de la part de la justice dans le cadre d’une enquête sur ses écrits sur les réseaux sociaux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Hirak - Manifestations à Al hoceima - Abdessadek El Bouchtaoui

Aller plus loin

Les détenus du Hirak « en cellule d’isolement », affirment les avocats

Les personnes arrêtées en marge des manifestations à Al Hoceima subissent des mesures punitives de la part des autorités marocaines, affirment les avocats de la défense.

La France accorde l’asile politique à un avocat du Hirak

Abdessadeq Al Bouchtaoui est en France. L’avocat connu pour avoir défendu plusieurs militants du mouvement du Hirak du Rif vient d’y obtenir l’asile politique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de...

Nasser Zefzafi sort exceptionnellement de prison

Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du « Hirak », a bénéficié d’une permission pour rendre visite à un proche malade.