Agadir : un Nigérian avait 3 capsules de cocaïne dans l’estomac

10 octobre 2019 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : K.B

Le Service préfectoral de la Police judiciaire d’Agadir a mis la main sur un ressortissant africain, le mardi 8 octobre, pour son implication présumée dans un trafic de drogues dures.

L’information, qui a été communiquée par la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST), a permis d’intercepter le trentenaire, d’origine nigériane, à la sortie d’Agadir, alors qu’il s’apprêtait à quitter la ville à bord d’un autocar.

Le lavage gastrique effectué à l’Hôpital Hassan II a permis d’extraire 3 capsules de cocaïne d’un poids de 60 grammes. Le suspect avait été placé sous étroite surveillance, en attendant son rétablissement.

A sa sortie de l’hôpital, l’homme a été conduit au commissariat de police, où il a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du Parquet général.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agadir - Drogues - Trafic - Cocaïne

Aller plus loin

Aéroport de Casablanca : arrêté avec de la cocaïne dans son estomac

Une tentative de trafic de 225 grammes de cocaïne a été avortée à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. La drogue était dissimulée dans l’estomac d’un ressortissant...

Fès : une interpellation suite à la saisie de 520 g de cocaïne (DGSN)

Un individu ayant des antécédents judiciaires a été arrêté le vendredi 22 novembre à Fès pour son implication dans une affaire de possession et de trafic de cocaïne.

Ces articles devraient vous intéresser :

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »