Mobilisation des avocats marocains pour sauver Brahim Saadoun

23 juin 2022 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Un collectif d’avocats marocains se mobilise pour se rendre à Donetsk, afin de suivre le procès en appel de Brahim Saadoun, condamné à mort le 9 juin dernier par les séparatistes pro-russes au Donbass.

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) a reçu l’accord des autorités russes pour cette initiative, a annoncé le président Aziz Ghali. Pour étayer sa demande, le responsable soutient que Saadoun n’a pas la nationalité ukrainienne, car il est détenteur d’une carte de séjour toujours valide et que ce titre est retiré officiellement si la nationalité est octroyée à un demandeur.

A lire : Le Maroc n’a pas fourni d’avocat à Brahim Saadoun

Avant l’AMDH, la Coalition marocaine contre la peine de mort avait mandaté des avocats pour suivre le procès sans pour autant plaider, car les autorités pro-russes au Donbass en Ukraine n’ont autorisé aucun avocat étranger pour plaider devant un tribunal.

De leur côté, les autorités séparatistes ont affirmé avoir commis d’office des avocats pour les étrangers sur son sol. La ministre des Affaires étrangères avait déclaré que « ni le Maroc ni la Grande-Bretagne n’ont contacté notre pays ». Selon elle, les deux pays « ne sont pas intéressés par le sort de leurs citoyens. » Une information démentie par Aziz Ghali, qui a soutenu que le Conseil national des droits de l’homme au Maroc suit le dossier et que l’AMDH est en contact avec l’avocat commis d’office de Brahim Saadoun.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Droits et Justice - Peine de mort - Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) - Brahim Saadoun

Aller plus loin

Du nouveau dans l’affaire Brahim Saadoun

Le Maroc est autorisé à communiquer avec le combattant marocain pro-Ukraine Brahim Saadoun condamné à mort le 9 juin en compagnie de deux Britanniques par la justice des...

Brahim Saadoun de retour au Maroc

L’étudiant marocain Brahim Saadoun est arrivé samedi soir à l’aéroport international Mohammed V via un vol en provenance de l’aéroport international de Riyad en Arabie Saoudite....

Ukraine : la menace d’exécution plane toujours sur Brahim Saâdoun

Le Marocain Brahim Saâdoun et les deux combattants britanniques capturés et condamnés à la peine de mort seront exécutés, s’ils perdent leur recours en appel, selon les...

Le CNDH appelle la Russie à sauver la vie du Marocain Brahim Saadoun

Les appels pour éviter l’exécution du combattant marocain Brahim Saadoun se multiplient depuis quelques jours. Le dernier en date est celui du Conseil national des droits de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : 30 députés éclaboussés par des affaires de corruption

Au total, 30 députés marocains sont poursuivis par la justice en leur qualité de président de commune pour leur implication présumée dans des affaires de corruption, de dilapidation de deniers publics, de chantage, et de falsification de documents...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...