Le CNDH appelle la Russie à sauver la vie du Marocain Brahim Saadoun

19 juin 2022 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les appels pour éviter l’exécution du combattant marocain Brahim Saadoun se multiplient depuis quelques jours. Le dernier en date est celui du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Le CNDH d’Amina Bouayach s’intéresse au sort qui sera réservé au Marocain Brahim Saadoun, enrôlé dans l’armée ukrainienne et condamné à la peine de mort avec deux autres combattants britanniques pour mercenariat. Dans son message aux autorités russes, le CNDH demande de respecter les normes internationales dans le cadre du procès dont le verdict a été la condamnation à mort à l’encontre de Brahim Saadoun.

À lire : Affaire Brahim Saadoun : le président de la Douma veut la peine de mort

Le CNDH s’est également adressé au Conseil national des droits de l’homme en Russie afin « d’intervenir autant que possible pour protéger les droits du citoyen marocain Brahim Saadoun », a annoncé la présidente Amina Bouayach, lors de la huitième session de l’Assemblée Générale du Conseil. « Nous voulons protéger Brahim Saadoun du danger de la peine de mort, et d’ailleurs nous plaidons pour son abolition au Maroc et à l’international ».

À lire : L’Europe demande à la Russie de ne pas exécuter Brahim Saadoun

Avant cet appel, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), saisie en procédure d’urgence, a aussi plaidé auprès de Moscou pour que la décision prise par les autorités pro-russes ne soit pas mise à exécution. La CEDH « a indiqué en particulier au gouvernement de la Fédération de Russie, selon les règles de l’article 39 de la Cour, de s’assurer que la peine de mort prononcée contre Brahim Saadoun ne soit pas appliquée, de s’assurer que ses conditions de détention soient appropriées, et de lui apporter toute assistance médicale nécessaire ».

Sujets associés : Russie - Procès - Peine de mort - Ukraine - Conseil national des droits de l’Homme (cndh) - Brahim Saadoun

Aller plus loin

Le Maroc n’a pas fourni d’avocat à Brahim Saadoun

Le gouvernement de Donetsk a affirmé avoir commis d’office des avocats pour assurer la défense des combattants marocains et britanniques pro-Ukraine, condamnés à mort.

Le Maroc réagit à la condamnation de Brahim Saadoun

Le Maroc a finalement réagi à la situation du jeune marocain Brahim Saadoun, condamné à la peine capitale au Donbass, pour son engagement aux côtés de l’armée ukrainienne.

Ukraine : le Marocain Brahim Saadoun condamné à mort par les séparatistes

Partir combattre pour Kiev, le jeune marocain Brahim Saadoun ainsi que deux Britanniques ont été faits prisonniers et condamnés à mort ce jeudi.

Ukraine : la menace d’exécution plane toujours sur Brahim Saâdoun

Le Marocain Brahim Saâdoun et les deux combattants britanniques capturés et condamnés à la peine de mort seront exécutés, s’ils perdent leur recours en appel, selon les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...