L’appel pressant du père de Brahim Saadoun au gouvernement marocain

27 juin 2022 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Taher, le père de Brahim Saadoun, jeune Marocain condamné à la peine capitale au Donbass, pour son engagement aux côtés de l’armée ukrainienne, a appelé le gouvernement marocain à intervenir « pour sauver son fils ».

Après sa sœur, c’est au tour de son père de lancer un appel au gouvernement marocain. Taher Saadoun a animé ce lundi 27 juin une conférence de presse au cours de laquelle il a appelé les autorités marocaines à intervenir « pour sauver son fils », condamné à mort le 9 juin, en compagnie de deux Britanniques, par la Cour suprême de « république du Donetsk » pour « avoir participé aux combats en Ukraine comme mercenaires », rapporte Hespress. Son souhait, c’est que la forte mobilisation autour de Rayan, le garçonnet de 5 ans, coincé dans un puits profond de 45 cm de diamètre, après une chute accidentelle soi organisée pour éviter l’exécution de Brahim.

À lire : L’Europe demande à la Russie de ne pas exécuter Brahim Saadoun

Au cours de cette rencontre avec la presse, Taher Saadoun a abordé la religion de son fils. « Il a renié sa conversion à l’islam et a affirmé qu’il était un trans-religieux de peur d’être accusé d’être fidèle à l’État islamique », « de peur que ses propos ne soient traduits en langues étrangères et mal interprétées, pour finalement être accusé d’allégeance à l’État islamique et aux groupes terroristes islamiques », a-t-il dit. Contrairement à ce que laissent croire certaines images partagées sur les réseaux sociaux, Brahim n’est ni un partisan du “sionisme” ni un membre des groupes « adorateurs de Satan », a assuré le père du combattant marocain, précisant que le compte Facebook de son fils a été “piraté” juste après sa capture à Marioupol en avril dernier.

Sujets associés : Ukraine - Conseil de gouvernement - Brahim Saadoun

Aller plus loin

Appel pour sauver le combattant marocain pro-Ukraine condamné à mort

Une amie du combattant marocain pro-Ukraine Brahim Saadoun condamné à mort par la justice des autorités séparatistes de Donetsk a appelé le gouvernement britannique à le «...

Brahim Saadoun de retour au Maroc

L’étudiant marocain Brahim Saadoun est arrivé samedi soir à l’aéroport international Mohammed V via un vol en provenance de l’aéroport international de Riyad en Arabie Saoudite....

L’Europe demande à la Russie de ne pas exécuter Brahim Saadoun

L’union européenne a réagi à la condamnation à la peine capitale par les séparatistes, du jeune Marocain Brahim Saadoun qui se battait pour l’Ukraine, exhortant la Russie...

Le cri de détresse de la sœur de Brahim Saadoun à la communauté internationale

Imane, la sœur de Brahim Saadoun, jeune Marocain condamné à la peine capitale au Donbass, pour son engagement aux côtés de l’armée ukrainienne, a lancé un cri de détresse à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : une aide directe aux veuves

Le Conseil de gouvernement, présidé par le Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, se réunira jeudi 6 avril pour examiner plusieurs projets de décrets, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement publié lundi.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Maroc : le gouvernement va devoir se serrer la ceinture

Aziz Akhannouch appelle les membres de son gouvernement à rationaliser les dépenses de leurs départements respectifs. Cette orientation intervient à l’occasion de la finalisation du projet de loi de finances 2023.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Le Maroc fait la chasse au détournement de l’argent public

Le gouvernement marocain fait de la restitution de l’argent détourné, ainsi que la lutte contre les crimes financiers et la corruption ses priorités et entend mener plusieurs actions dans ce sens, afin de sanctionner sévèrement ceux qui détournent des...

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Maroc : remaniement imminent pour le gouvernement ?

Au Maroc, Aziz Akhannouch s’apprêterait à remanier le gouvernement. Qui sont les ministres concernés par ce réajustement ?