Les bateaux russes autorisés à pêcher dans les eaux marocaines

1er novembre 2022 - 11h10 - Monde - Ecrit par : P. A

Les navires russes pourront pêcher dans les eaux proches des îles Canaries grâce à un accord avec le Maroc d’un montant de plus de 7 millions d’euros. La Russie subit le blocus financier des États-Unis et de l’Europe depuis l’invasion de l’Ukraine.

L’accord avec Rabat permet à la flotte russe de pêcher près de la zone de pêche canarienne-saharienne, fait savoir La Provincia, précisant que 10 navires russes seront autorisés à pêcher jusqu’à 140 000 tonnes par an de sardines, sardinelles, maquereaux, chinchards dans ces « espaces maritimes sous juridiction marocaine », à 15 milles de la côte espagnole.

À lire : Réparation de bateaux de pêche : la Russie délaisse l’Espagne pour le Maroc

Cet accord entre le Maroc et la Russie existe depuis 1992 et est renouvelé tous les quatre ans. Le dernier renouvellement date d’octobre 2020. Le Kremlin verse au Maroc plus de sept millions d’euros pour obtenir les droits d’accès à cette zone au profit de sa flotte. À ce montant s’ajoutent 17,5 % de la valeur des produits issus de la pêche effectuée par les navires russes dont la contribution globale dépasserait 22 millions d’euros par an.

L’accord prévoit également la construction et la réparation de bateaux, la production de filets et d’engins de pêche, la vente des produits de la pêche et la formation des professionnels du secteur. Avec cet accord, les navires russes peuvent accoster dans les ports marocains et y effectuer diverses opérations de réparation, chargement et déchargement d’eau potable, de carburant et nourriture.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Russie - Pêche - Iles Canaries

Aller plus loin

Pêche : « l’Espagne doit défendre la coopération entre le Maroc et l’UE »

L’eurodéputé espagnol, Juan Ignacio Zoido a estimé que « l’Espagne met en péril l’avenir de centaines de familles » en défendant la suppression des accords agricole et de pêche...

La crise en mer Rouge pourrait profiter au Maroc

L’économiste français Pierre Cariou, spécialiste du transport maritime et par ailleurs professeur à Kedge Business School, estime que la suspension de la traversée maritime en...

Des navires d’hydrocarbures russes près des eaux marocaines

Verdemar Ecologistas en Acción dénonce l’arrivée des navires russes transportant plus de 200 000 tonnes d’hydrocarbures au large de Sebta, près des eaux marocaines.

Réparation de bateaux de pêche : la Russie délaisse l’Espagne pour le Maroc

Les bateaux de pêche russes seront réparés dans le port de Casablanca au lieu de celui de Las Palmas aux îles Canaries, a annoncé Mikhail Tarasov, chef de la représentation de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...