En Belgique, verdict « clément » pour les tueurs d’un Marocain

24 décembre 2023 - 16h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

En Belgique, le verdict du tribunal d’assises de Tongres est tombé : le principal accusé du meurtre par torture de Hilal Makhtout en mars 2019 à Forzée s’est vu infliger une lourde peine de prison.

La peine est lourde, même si le principal accusé, Amine Ait Aadi, encourait jusqu’à 30 ans de prison. Au terme du procès, il a écopé de 25 ans de détention pour son rôle de meneur dans la torture et le meurtre. Quant aux autres individus impliqués, ils ont été condamnés à des peines allant de 15 à 23 ans. Le jury n’a pas suivi la réquisition du ministère public. Il a donc prononcé des peines clémentes, non pas sans reconnaître la gravité des faits et le manque total de sens moral et de respect pour la victime, mais tenir compte de l’enfance difficile de certains accusés et d’une éducation problématique.

À lire : Belgique : peine légère pour une femme qui a tué un Marocain de 11 ans

Les faits qui leur sont reprochés à Amine et ses co-accusés remontent au 9 mars 2019. Ce jour-là, ils ont enlevé Hilal Makhtout à son domicile limbourgeois et torturé jusqu’à ce qu’il (en) meure. À l’origine de cette exécution, la disparition d’une certaine quantité de cocaïne et d’argent. D’après le rapport des médecins légistes, le corps de la victime présentait pas moins de 70 blessures, provoquées par des coups de pieds, de poings et de taser. Sans oublier des brûlures sur 20 à 25 % de son corps, dont six brûlures de cigarettes au visage. 

Sujets associés : Prison - Belgique - Homicide - MRE

Aller plus loin

Lourde peine pour le chef du trafic de drogue de Saint-Ouen en fuite au Maroc

La 13ᵉ chambre correctionnelle du tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a condamné par contumace à 10 ans de prison le chef du point de deal de la cité des Boute-en-Train.

Maroc : peine de mort pour le fils d’un haut responsable

La Cour d’appel d’Agadir a condamné mardi le fils d’un parlementaire à la peine capitale pour « meurtre avec préméditation ».

Belgique : peine légère pour une femme qui a tué un Marocain de 11 ans

Le tribunal de police de Maaseik vient de condamner à trois mois de prison avec sursis et huit mois d’interdiction de conduire une femme qui a percuté Bilal Ben Omar, un petit...

Espagne : lourde peine contre un Marocain évadé de prison et accusé de meurtre

Le Marocain Adil Lazizi, 45 ans, arrêté le 30 mai en tant qu’auteur présumé du meurtre de sa voisine dans le quartier San José de Saragosse, risque une peine de 25 ans de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Bonne nouvelle pour les MRE : Importations de meubles usagés désormais libres

Le ministère marocain de l’Industrie et du commerce vient de lever les restrictions à l’importation par les Marcains résidant à l’étranger des meubles en bois, des tapis et autres articles électroménagers usagés.

Le nombre de MRE en hausse de 10% à Tanger Med

Le flux de MRE accueillis au port de Tanger Med, dans le cadre de l’opération Marhaba a augmenté cette année de 10 % par rapport à l’édition de 2019. Jusqu’au 1ᵉʳ août dernier, environ 530 436 passagers et 136 263 véhicules ont transité par ce port.

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.