Recherché par la police, un Britannique de 84 ans en fuite au Maroc

1er mars 2022 - 16h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Alors qu’il devait répondre de ses actes devant la justice britannique, un homme de 84 ans s’est enfui vers le Maroc. Il avait envoyé des lettres de menace aux députés du South Yorkshire.

Donald Wood était absent à son procès à Sheffield Crown Court, au cours duquel il a été reconnu coupable de trois infractions en vertu de la loi sur les communications malveillantes, rapporte ITV. L’octogénaire avait envoyé des lettres de menaces notamment au député Dan Jarvis de Barnsley Central, à Dearne John Healey, député de Wentworth et à la députée de Barnsley East Stephanie Peacock entre le 23 et le 27 mars 2019.

À lire : Algérie : en fuite vers le Maroc, le principal suspect dans la mort du jeune lynché arrêté

« Wood ne s’est pas présenté au tribunal pour son procès et aurait voyagé au Maroc », a déclaré un porte-parole de la police du South Yorkshire. Un mandat d’arrêt a été émis contre le prévenu le 21 février. Le tribunal rendra son verdict le 5 avril.

Sujets associés : Droits et Justice - Grande-Bretagne - Procès

Aller plus loin

Trafic de fausse monnaie : un Britannique risque 10 ans de prison au Maroc

Oliver Andrew, le Britannique de 29 ans en prison au Maroc pour trafic de fausse monnaie et constitution d’un groupe criminel organisé sera fixé sur son sort très prochainement.

Une Youtubeuse américaine en fuite au Maroc pour échapper à la justice

Après avoir perdu son procès en appel contre la rappeuse américaine Cardi B. qu’elle avait taxée de « prostituée » et de « cocaïnomane et qui a de l’herpès », la Youtubeuse...

France : un homme soupçonné d’avoir tué sa compagne en fuite au Maroc

Un homme soupçonné d’avoir tué sa compagne la semaine dernière dans la région de Strasbourg serait en fuite au Maroc, son pays d’origine.

Accusée d’avoir tué son compagnon, la « veuve noire » en fuite au Maroc

Accusée d’avoir tué son compagnon alors qu’ils se trouvaient tous les deux au Maroc lors d’un voyage, Fatima Anechad n’assistera pas à son procès en France car elle serait en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Carte du Maroc sans le Sahara : l’ONCF annonce des poursuites judiciaires

L’Office national des chemins de fer (ONCF) aurait publié sur l’une de ses affiches une carte incomplète du Maroc, suscitant la colère des internautes marocains. L’Office vient de démentir l’information et envisage de poursuivre les auteurs de cette...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.