En fuite vers le Maroc, un présumé meurtrier arrêté à Montpellier

27 août 2022 - 16h20 - France - Ecrit par : S.A

Alors qu’il tentait de s’envoler vers le Maroc, le chauffard qui a tué un adolescent à Montpellier a été arrêté jeudi 25 août puis réincarcéré. Cette tentative de fuite est intervenue deux jours après sa remise en liberté sous contrôle judiciaire.

L’arrestation a eu lieu jeudi à l’aéroport de Marignane. Ce sont les éléments de la police de l’air et des frontières qui ont interpellé le chauffard qui avait renversé et tué Adam, un petit garçon le 21 août 2021 alors qu’il s’apprêtait à prendre un avion pour le Maroc, rapporte Midi Libre. Après son interpellation, il a été placé en garde à vue et présenté devant le juge des libertés et de la détention (JLD) pour discuter de la révocation de son contrôle judiciaire. Il est de nouveau incarcéré. Le Montpelliérain âgé de 35 ans avait été remis en liberté le 22 août, à la suite d’un oubli judiciaire. Mais il a pour obligation de pointer au commissariat de Béziers. Une obligation qu’il a tenté de violer.

À lire : Recherché par la police, un Britannique de 84 ans en fuite au Maroc

« J’avais conseillé à mon client de respecter son contrôle judiciaire. De mon côté, je n’ai jamais fait de demande de remise en liberté de mon client. Il a été remis en liberté suite à une négligence », indique Marc Gallix, l’avocat du chauffard. Lors de sa présentation devant le juge des libertés et de la détention, le mis en cause a assuré n’avoir pas « l’intention de fuir ses responsabilités judiciaires » et a justifié son voyage au Maroc par la nécessité de chercher de l’argent pour vivre.

À lire : Algérie : en fuite vers le Maroc, le principal suspect dans la mort du jeune lynché arrêté

Ces ennuis judiciaires débutent le 21 août 2021, à la suite d’un accident mortel survenu sur l’avenue de Monsieur-Teste à Montpellier. Ce jour-là, il conduisait avec un taux de 0,9 g d’alcool dans le sang. Sa voiture avait percuté mortellement Adam, 9 ans, alors qu’il était sur le trottoir en compagnie de sa mère et de sa petite sœur de 8 ans. Ces dernières s’en étaient sorties avec des blessures à la tête et aux jambes. Mis en examen par un juge d’instruction pour homicide et blessures involontaires aggravés par trois circonstances, le chauffeur avait été placé en détention provisoire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Montpellier - Homicide - Arrestation

Aller plus loin

Recherché par la police, un Britannique de 84 ans en fuite au Maroc

Alors qu’il devait répondre de ses actes devant la justice britannique, un homme de 84 ans s’est enfui vers le Maroc. Il avait envoyé des lettres de menace aux députés du South...

En fuite au Maroc, Fatima Anechad condamnée à 20 ans de prison pour le meurtre de son compagnon

Fatima Anechad a été condamnée lundi à 20 ans de prison par la cour d’assises de Paris pour avoir tué son compagnon lors d’un voyage au Maroc.

Algérie : en fuite vers le Maroc, le principal suspect dans la mort du jeune lynché arrêté

En Algérie, le principal suspect dans la mort de Djamel Bensmail, jeune homme de 35 ans, lynché à Larbaâ Nath Irathen a été arrêté, selon les autorités, alors qu’il s’enfuyait...

Demande de confirmation de la peine du chauffard qui a tué Adam à Montpellier

Lors du procès en appel, l’avocat général a requis la confirmation de la peine infligée par le tribunal correctionnel au chauffard qui a tué Adam, un adolescent de 9 ans, à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).