Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

13 mars 2024 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété protégée de mandarine Nadorcott, propriété de la famille royale marocaine.

Les sociétés Nador Cott Protection, appartenant au roi du Maroc, et Carpa Dorada, titulaire des droits d’exploitation commerciale de la variété de mandarine Nadorcott pour l’Espagne et le Portugal, étaient présentes à cette audience en tant que parties soutenant l’OCVV, relaie EFE.

Le différend remonte au 22 août 1995, date à laquelle Jean Dean De Maistre a déposé une demande de protection communautaire des obtentions végétales pour la variété de mandarine Nadorcott. En 1997, De Maistre a cédé tous ses droits sur Nadorcott à la société Nador Cott Protection. La variété de mandarine a obtenu en 2004 la protection communautaire délivrée par l’Office communautaire des variétés végétales (OCVV).

À lire : Un agriculteur de Murcie gagne son procès contre Mohammed VI

En 2016, la société Eurosemillas a demandé l’annulation de cette protection, mais l’OCVV a rejeté sa requête au motif que ses arguments ne sont pas valables, rappelant que cette variété de mandarine était déjà cultivée sous le nom Afourer avant d’être une variété protégée. Non satisfait, Eurosemillas a introduit en janvier 2020 un recours auprès de l’OCVV qui l’a rejeté, le considérant comme « non fondé ».

Après ce deuxième revers, Eurosemillas a finalement saisi le 17 mars 2023 la Cour européenne de justice pour demander l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété de mandarine Nadorcott. Pour leur part, Nador Cott, Carpa Dorada et l’OCVV demandent le rejet pur et simple de la requête d’Eurosemillas et de condamner la société.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Droits et Justice - Agriculture

Aller plus loin

Un agriculteur de Murcie gagne son procès contre Mohammed VI

La Cour suprême vient de trancher contre le roi Mohammed VI et en faveur de l’agriculteur de Murcie accusé d’avoir exploité sans autorisation la variété protégée de mandarine...

La famille royale marocaine gagne une bataille judiciaire en Espagne

La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a tranché en faveur de la famille royale marocaine engagée dans une bataille judiciaire contre un agriculteur de Murcie, en...

Le Maroc pourrait être condamné à payer 400 millions d’euros à une société espagnole

La société immobilière Marina d’Or et le Maroc ont mené les démarches préalables au règlement arbitral du différend qui les oppose et relatif à des investissements immobiliers...

Un agriculteur espagnol gagne en justice contre le roi Mohammed VI

La Cour de justice de l’Union européenne vient de donner raison à l’agriculteur de Murcie qui a été attaqué en justice par la famille royale marocaine pour avoir cultivé sans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Le groupe marocain OCP renforce son soutien aux agriculteurs africains

Dans un contexte marqué par la flambée des prix des denrées alimentaires au niveau international, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a décidé d’intensifier ses efforts pour soutenir les agriculteurs africains. 4 millions de tonnes (Mt) d’engrais...

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.