Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

17 janvier 2024 - 22h00 - Culture - Ecrit par : S.A

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Dounia Batma aura-t-elle finalement gain de cause ? Lors de son passage sur l’émission « Au-dessus de 18 ans », présentée par la journaliste Rabia Zayyat, sur la chaîne libanaise Al Jadeed mardi, elle a rappelé avoir demandé la grâce au roi Mohammed VI suite au rejet de son pourvoi par la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Rabat. Aussi, a-t-elle confié avoir présenté de nouveaux documents susceptibles de changer le verdict en sa faveur. La chanteuse marocaine avait écopé de huit mois de prison en juillet 2020, avant que la Cour d’appel de Marrakech ne prolonge sa peine à un an de prison l’année suivante.

À lire : Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

Sa sœur Ibtissam Batma, est également impliquée dans le même dossier pour des infractions informatiques graves. Les deux sœurs sont accusées notamment d’avoir eu accès à des données personnelles, afin de diffuser des conversations privées et des photos de personnes via des applications en ligne sans le consentement de la victime. Lors de l’émission, Dounia a insisté sur le fait qu’elle et sa sœur ne sont pas les gestionnaires de « Hamza Mon Bébé », un compte de réseau social actif sur Instagram et Snapchat créé de façon anonyme et qui s’est fait connaître en publiant des clichés intimes ou encore des conversations privées de stars marocaines, évoluant entre le Maroc et les pays du Golfe dans le but de porter atteinte à la vie privée de celles-ci.

À lire : Dounia Batma et Saïda Charaf : la bataille au tribunal

L’interprète de Kharboucha saisit l’occasion pour s’adresser à Saida Charaf, poursuivie pour insultes, diffamation et chantage sur les réseaux sociaux, après que Dounia Batma et sa sœur Ibtissam ont porté plainte contre elle. « Tu attaques la justice, car il est clairement indiqué dans le verdict que ni moi ni ma sœur ne sommes les propriétaires de ce compte. Depuis quatre ans, je souffre en silence. »

Sujets associés : Dounia Batma - Droits et Justice

Aller plus loin

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire «...

Dounia Batma et Saïda Charaf : la bataille au tribunal

Le tribunal de première instance de Marrakech a décidé lundi de reporter au 29 janvier le jugement dans l’affaire de la chanteuse marocaine Dounia Batma et sa sœur Ibtissam...

Dounia Batma est en prison à Marrakech

Suite aux instructions du procureur du roi près la Cour d’appel de Marrakech, la brigade de la police judiciaire a procédé mercredi à l’arrestation de la chanteuse marocaine...

Dounia Batma lance un appel au roi Mohammed VI

Suite au rejet de son pourvoi par la Chambre criminelle de la Cour de cassation de Rabat, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb » fait un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

L’artiste marocaine Latifa Raafat a appelé à la tolérance ses consœurs Dounia Batma et Saïda Charaf, actuellement en conflit judiciaire devant le tribunal de première instance de Marrakech.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Dounia Batma bientôt célibataire

La chanteuse marocaine très controversée Dounia Batma s’apprête à tourner une page importante de sa vie. Le divorce tant annoncé avec son mari Mohamed Al Turk, ne serait plus qu’une question de jours.

Maroc : 20 affaires de détournement de fonds publics devant la justice

Le président du ministère public a été saisi par le procureur général du Roi près la Cour des comptes de 20 affaires de détournement de deniers publics au titre de l’année 2021.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».