Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

17 mai 2024 - 17h00 - France - Ecrit par : Bladi.net

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à la cause palestinienne, tout en précisant ne travailler avec « aucun partenaire, aucun agent qui est juif ou quoi que ce soit ».

Ces déclarations ont provoqué une vague d’indignation, notamment au sein de la communauté juive et des organisations de lutte contre le racisme. Aurore Bergé, ministre chargée de la lutte contre les discriminations, a fermement condamné ces propos sur Twitter, rappelant que « boycotter des femmes et des hommes en raison de leur identité ou religion, c’est évidemment illégal ».

Face à l’ampleur de la polémique, Poupette Kenza a tenté de rectifier le tir dans une nouvelle vidéo. Elle a assuré ne rien avoir « contre les juifs », mais a maintenu son opposition aux « sionistes et ceux qui financent le génocide ». Des justifications qui n’ont pas convaincu, d’autant que son compte Instagram a été temporairement désactivé, avant d’être réactivé avec de nouvelles excuses écrites.

A lire : Poupette Kenza, première victime de harcèlement religieux en France

Dans ces excuses, Kenza Benchrif, de son vrai nom, reconnaît une « faute grave, mais involontaire ». Elle critique également la réaction de la Dilcrah, l’instance gouvernementale de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, estimant être instrumentalisée « à des fins politiques ».

L’influenceuse se dit par ailleurs victime d’une « vague de haine, de violence et de harcèlement sans précédent, accompagnée de menaces de mort et de viol ». 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Racisme

Aller plus loin

Une amende très salée pour Poupette Kenza

Poupette Kenza a annoncé mercredi être sous le coup d’une amende de 50 000 euros pour « pratiques commerciales trompeuses » en ligne. L’influenceuse française, qui a annoncé son...

Poupette Kenza écope d’une lourde sanction financière

L’influenceuse Poupette Kenza aux plus de 1 million d’abonnés se voit infliger une amende salée pour avoir fait la promotion d’un produit interdit en France.

Poupette Kenza : de la célébrité à la déchéance

En France, Kenza Benchrif, dite Poupette Kenza, 23 ans, a connu des phases de gloire de déchéance qui ont entamé sa popularité. Excédée, la Rouennaise compte s’installer à...

États-Unis : un restaurant marocain en conflit avec l’influenceuse « Poupette Kenza »

Le restaurant marocain Dar Yemma basée à Astoria, aux États-Unis, est victime d’une campagne de harcèlement de la part de l’influenceuse française Kenza Benchrif, plus connue...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Haine envers les Marocains : prison ferme prononcée par la justice

Le parquet de Valence spécialisé dans les délits de haine a requis trois ans de détention contre un homme accusé de diffusion d’informations mensongères sur les réseaux sociaux ciblant les musulmans, notamment Marocains.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Affaire de viol : Achraf Hakimi devant le juge

L’international marocain du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, a eu affaire à la justice ce vendredi matin, en lien avec une accusation de viol portée contre lui.

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.