Le cauchemar d’Ayem Nour au Maroc est terminé

1er octobre 2023 - 23h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Après s’être retrouvée bloquée au Maroc pendant des mois, Ayem Nour, la chroniqueuse de TPMP People, accusée par son ex-mari Vincent Miclet d’avoir enlevé son fils Ayvin, revient avec une excellente nouvelle pour ses fans.

Fin de calvaire pour Ayem Nour. Bloquée au Maroc ces derniers mois avec son fils Ayvin, à cause d’une longue bataille judiciaire qu’elle mène avec son ex-mari, Vincent Miclet, pour la garde de leur enfant, l’ancienne candidate de télé-réalité est finalement rentrée en France en compagnie de son petit garçon. Samedi, l’influenceuse a posté un message sur X qui devrait enchanter ses abonnés. « Mon cœur ressemble à une toupie qui ne saurait sur quel pied danser, tant les émotions qui me traversent sont fortes et intenses. L’amour de ma vie, mon fils, Ayvin et moi-même sommes enfin rentrés en France », a-t-elle écrit, évoquant un soulagement « indescriptible ».

À lire : Bloquée au Maroc avec son fils, Ayem Nour a le soutien de Vitaa

« Le soulagement est indescriptible, la joie est immense. Des batailles, j’en ai connues. J’en ai menées. Mais celle-ci est de loin la plus grande et la plus impressionnante qu’il m’a été donnée d’affronter : me battre contre la ‘toute puissance’ pour le bien-être et l’équilibre de mon fils », a-t-elle reconnu. Nour se sent désormais investie d’une mission. « Malheureusement, je ne suis pas la seule et nous sommes nombreuses, très nombreuses, trop nombreuses. Il est temps que les femmes et les enfants soient écoutés, entendus et protégés. Ce combat sera le mien. Mesdames, guerrières, amazones, Warriors, je pense à vous », a-t-elle poursuivi, avant d’exprimer sa gratitude à ses proches, à la France et au Maroc.

À lire :Accusée d’avoir enlevé son fils au Maroc, Ayem Nour au bord du suicide

« Mon cœur sait ce que ressent le vôtre. Dans tout ce pêle-mêle d’émotions, l’une des plus grandes est la gratitude. Merci à ma famille, mes amis, mon entourage si précieux qui a su me donner la force et l’amour nécessaire. Un merci tout particulier à celle qui m’a portée 9 mois dans son ventre et bien plus encore. Maman, tu es ma reine. Merci à ma France au Maroc et à toutes les institutions », a ajouté Nour.

À lire :Désespérée, Ayem Nour appelle le roi Mohammed VI à l’aide

L’influenceuse s’était retrouvée bloquée au Maroc avec son fils depuis le 15 novembre 2022 après que son ex-mari l’a accusé d’enlèvement d’enfant. Désespérée, elle avait appelé le roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron à l’aide. Aujourd’hui, son cauchemar semble terminé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Ayem

Aller plus loin

« Séquestrée » au Maroc, Ayem Nour fait de nouvelles révélations sur son ex-mari

Accusée par Vincent Miclet d’avoir enlevé son fils Ayvin de six ans au Maroc, Ayem Nour, la chroniqueuse de TPMP People, fait de nouvelles révélations sur son ex-mari.

Bloquée au Maroc avec son fils, Ayem Nour a le soutien de Vitaa

Vitaa a apporté sur Instagram son soutien à Ayem Nour, bloquée depuis plusieurs mois au Maroc avec son fils Ayvin, à cause du combat judiciaire qu’elle mène avec son...

Toujours bloquée au Maroc, Ayem Nour au bord du désespoir

Ayem Nour, la chroniqueuse de TPMP People, est toujours bloquée au Maroc avec son fils Ayvin. Elle désespère de son ex-compagnon qui l’a accusée d’enlèvement, mais prive leur...

Accusée d’avoir enlevé son fils au Maroc, Ayem Nour au bord du suicide

Ayem Nour, accusée d’avoir enlevé son fils Ayvin au Maroc, est intervenue mercredi en direct sur TPMP. La jeune maman a donné sa version des faits, qui est bien différente de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Première apparition d’Ayem Nour après ses ennuis au Maroc

Ayem Nour, la chroniqueuse de TPMP People était lundi à la 76ᵉ édition du Festival de Cannes 2023, qui se déroule du 16 au 27 mai 2023 au Palais des festivals. Il s’agit de sa première apparition après ses ennuis au Maroc, où elle était bloquée depuis...