Recherche

On en sait un peu plus sur le célèbre hacker arrêté au Maroc

© Copyright : DR

10 juillet 2021 - 13h30 - Société - Par: S.A

La direction de la cybercriminalité d’Interpol en étroite collaboration avec le Groupe-IB et la police marocaine a réussi à interpeller le célèbre hacker connu sous le nom de « Dr Hex » dans le cadre de l’opération «  Lyrebird  ». La nationalité du cybercriminel est désormais connue.

Il aura fallu deux ans d’enquête pour que la police marocaine réussisse à arrêter en mai dernier, et ce, sur la base des données sur ses cybercrimes fournies par le Groupe-IB, le célèbre hacker « Dr Hex », un citoyen marocain, fait savoir Interpol dans une publication sur son site internet. Il serait responsable de multiples attaques, notamment contre des sociétés de télécommunications françaises, ainsi que les principales banques du pays et des sociétés multinationales. Le mis en cause fait toujours l’objet d’une enquête. Il lui est reproché d’avoir ciblé des milliers de victimes sans méfiance sur plusieurs années par le biais d’activités mondiales de phishing, de fraude et de cartes impliquant une fraude par carte de crédit, carding.

De même, il lui est reproché d’avoir dégradé de nombreux sites Web en modifiant leur apparence et leur contenu, et de cibler les sociétés de communication francophones, plusieurs banques et sociétés multinationales avec des campagnes de malware. En tout, plus de 130 pages Web ont été dégradées au cours de la période 2009-2018 par le hacker marocain. Il gérait cinq comptes de messagerie, des comptes YouTube, Facebook, Instagram et Skype, et a six surnoms. Selon l’équipe Threat Intelligence de Group-IB, le suspect s’adonne à la cybercriminalité depuis 2009.

À lire : Arrestation d’un célèbre hacker après deux ans d’enquête au Maroc

L’extraction d’un kit de phishing (un outil utilisé pour créer des pages Web de phishing) a permis au groupe Group-IB d’entamer les recherches. « Les analystes du Group-IB ont également trouvé les posts du cybercriminel sur plusieurs sites populaires destinés au commerce de logiciels malveillants, qui indiquent l’implication de ce dernier dans le développement de malwares », ajoute la société mondiale de chasse aux menaces et de cyber-intelligence.

« Il s’agit d’un succès significatif contre un suspect accusé d’avoir ciblé des individus et des entreprises sans méfiance dans plusieurs régions pendant des années, et l’affaire met en évidence la menace posée par la cybercriminalité dans le monde entier ». Stephen Kavanagh, directeur exécutif des services de police d’Interpol, a en outre déclaré : « L’arrestation de ce suspect est due à un travail d’enquête international exceptionnel et à de nouveaux modes de collaboration à la fois avec la police marocaine et nos partenaires vitaux du secteur privé tels que Group-IB », a-t-il ajouté.

Mots clés: Piratage , Interpol

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact