On en sait un peu plus sur le célèbre hacker arrêté au Maroc

10 juillet 2021 - 13h30 - Ecrit par : S.A

La direction de la cybercriminalité d’Interpol en étroite collaboration avec le Groupe-IB et la police marocaine a réussi à interpeller le célèbre hacker connu sous le nom de « Dr Hex » dans le cadre de l’opération «  Lyrebird  ». La nationalité du cybercriminel est désormais connue.

Il aura fallu deux ans d’enquête pour que la police marocaine réussisse à arrêter en mai dernier, et ce, sur la base des données sur ses cybercrimes fournies par le Groupe-IB, le célèbre hacker « Dr Hex », un citoyen marocain, fait savoir Interpol dans une publication sur son site internet. Il serait responsable de multiples attaques, notamment contre des sociétés de télécommunications françaises, ainsi que les principales banques du pays et des sociétés multinationales. Le mis en cause fait toujours l’objet d’une enquête. Il lui est reproché d’avoir ciblé des milliers de victimes sans méfiance sur plusieurs années par le biais d’activités mondiales de phishing, de fraude et de cartes impliquant une fraude par carte de crédit, carding.

De même, il lui est reproché d’avoir dégradé de nombreux sites Web en modifiant leur apparence et leur contenu, et de cibler les sociétés de communication francophones, plusieurs banques et sociétés multinationales avec des campagnes de malware. En tout, plus de 130 pages Web ont été dégradées au cours de la période 2009-2018 par le hacker marocain. Il gérait cinq comptes de messagerie, des comptes YouTube, Facebook, Instagram et Skype, et a six surnoms. Selon l’équipe Threat Intelligence de Group-IB, le suspect s’adonne à la cybercriminalité depuis 2009.

À lire : Arrestation d’un célèbre hacker après deux ans d’enquête au Maroc

L’extraction d’un kit de phishing (un outil utilisé pour créer des pages Web de phishing) a permis au groupe Group-IB d’entamer les recherches. « Les analystes du Group-IB ont également trouvé les posts du cybercriminel sur plusieurs sites populaires destinés au commerce de logiciels malveillants, qui indiquent l’implication de ce dernier dans le développement de malwares », ajoute la société mondiale de chasse aux menaces et de cyber-intelligence.

« Il s’agit d’un succès significatif contre un suspect accusé d’avoir ciblé des individus et des entreprises sans méfiance dans plusieurs régions pendant des années, et l’affaire met en évidence la menace posée par la cybercriminalité dans le monde entier ». Stephen Kavanagh, directeur exécutif des services de police d’Interpol, a en outre déclaré : « L’arrestation de ce suspect est due à un travail d’enquête international exceptionnel et à de nouveaux modes de collaboration à la fois avec la police marocaine et nos partenaires vitaux du secteur privé tels que Group-IB », a-t-il ajouté.

Tags : Piratage - Interpol

Aller plus loin

Un hacker de comptes bancaires arrêté à Tétouan

Les éléments de la police judiciaire de Tétouan en coordination avec une brigade spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité ont procédé à l’arrestation d’un hacker accusé...

Nous vous recommandons

S’il est élu, Jean-Luc Mélenchon visitera en premier le Maroc

S’il est élu aux prochaines élections présidentielles, Jean–Luc Mélenchon va consacrer sa première visite officielle au Maroc, son pays natal et au Maghreb. C’est ce qu’il a laissé entendre lors d’un...

Les Marocains peuvent produire leur propre électricité

Le gouvernement a adopté une mesure légale qui autorise toute personne physique ou morale à produire de l’électricité, pour ses propres besoins, et, éventuellement, de pouvoir exploiter le réseau national pour son...

Ryanair annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair a décidé de suspendre cet été 19 lignes à Lisbonne, dont deux vers la France et deux vers le Maroc. À l’origine de cette décision, le refus du gouvernement portugais de distribuer les créneaux de vols “bloqués” par TAP Air...

De nouvelles charges retenues contre l’ex-maire de Marrakech et son adjoint

La justice a alourdi les charges contre l’ex-maire de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, et son adjoint, Younes Benslimane, tous deux poursuivis pour dilapidation de deniers publics, ajoutant des accusations de blanchiment d’argent aux faits qui leur...

L’aéroport de Lyon propose le Maroc comme destination cet été

Le Maroc, la Tunisie, ou encore la Turquie font partie des 80 destinations que propose cet été l’aéroport Lyon Saint-Exupéry. Déjà deux terminaux sont rouverts (2 et 1B).

Les avions militaires français contraints de passer par le Maroc pour se rendre au Sahel

Suite à la fermeture par l’Algérie de son espace aérien, la France est contrainte de passer par le Maroc et la Mauritanie pour se rendre au Sahel où opère la Task Force Takuba aux côtés de la force...

Un nouveau lycée français ouvre à Rabat

Le Lycée français Léon l’Africain a annoncé l’ouverture de ses portes à Rabat en septembre prochain. Deux classes par niveau seront ouvertes de la Petite section à la Terminale, jusqu’en 4ᵉ à la rentrée 2022 et des infrastructures sportives...

Du nouveau dans l’affaire Bab Darna

Poursuivi en état d’arrestation, Mohamed El Ouardi, PDG du groupe immobilier Bab Darna, est soupçonné d’avoir transféré les fonds de ses victimes vers le Panama. La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Casablanca a ouvert une enquête sur les...

Brahim Bouhlel espère la grâce royale

Andra Matei, l’avocate de l’humoriste français Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison pour « sa mauvaise blague », se démène pour tirer son client d’affaire. Elle entend déposer une quatrième demande de grâce royale en...

Vote sur l’Ukraine à l’ONU : le Maroc absent, il s’en explique

Contrairement à de nombreux pays qui ont voté contre l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le Maroc a préféré s’absenter. Le ministère des Affaires étrangères s’en explique dans un communiqué.