Recherche

Un champion meurt en tentant de rejoindre clandestinement Melilla

© Copyright : DR

29 septembre 2019 - 07h40 - Monde

Athlète talentueux, Hilal al-Haj, jeune yéménite, n’avait d’yeux que pour l’Europe. Malheureusement, le jeune champion du Kung Fu n’ira pas au bout de ses rêves. Il s’est noyé dans la Méditerranée après avoir été emporté par une vague alors qu’il tentait d’atteindre la côte espagnole. Hilal, qui devait se marier prochainement, a été inhumé, le vendredi 27 septembre, à Sanaa, la capitale de son pays ravagé depuis quatre ans par une guerre sanglante.

Champion du Kung Fu yéménite, Hilal al-Haj nourrissait l’ambition de se faire connaître en Europe. Né à Sanaa et amoureux des arts martiaux, il a publié de nombreuses photos sur Instagram où il est vu par ses followers, arborant fièrement le drapeau national.

À son retour d’Azerbaïdjan où il a remporté une médaille de bronze aux Jeux de la Solidarité islamique de 2017, il espérait être décoré par les rebelles houthis qui contrôlent la capitale. Mais, très vite, il sera déçu.

"On lui a dit que personne ne lui avait demandé de porter le drapeau là-bas", explique son frère, qui dénonce une attitude de "mépris" et une "injustice", rapporte El Correo.

A Sanaa, les autorités accordent peu de valeur aux sports, en général, et aux arts martiaux, en particulier. Selon Saïd, son frère "n’aimait pas la politique" et ne faisait partie d’aucune des parties en conflit au Yémen.

Déjà champion du Yémen en 2011 et après avoir remporté des médailles dans des tournois arabes et asiatiques, Hilal "rêvait de participer à des compétitions internationales et de devenir un grand champion", confie Saïd.

Egalement champion dans plusieurs tournois arabes et asiatiques, sa mort sera confirmée par l’Ambassade du Yémen à Madrid qui a relayé que "l’athlète s’est noyé près de la côte de Melilla le 16 septembre".

A en croire son frère Saïd al-Haj, le jeune athlète avait tenté le 16 septembre dernier d’arriver par voie maritime à Melilla, en provenance du Maroc.

Après plusieurs échecs pour passer la barrière qui protège Melilla, Hilal a décidé de traverser la mer. "La distance est courte. Beaucoup de gens ont essayé avant lui. Pour mon frère, sportif, ça doit être facile. Mais, il a pris une vague trop grosse", d’où sa noyade, explique Saïd al-Haj.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact