Avenir très sombre pour Royal Air Maroc

8 mai 2020 - 20h30 - Ecrit par : G.A

Que restera-t-il des compagnies aériennes africaines, dont Royal Air Maroc, à la fin de la crise sanitaire qui secoue le monde ? Pour le moment, elles sont au bord de la faillite, et sans perspectives viables.

La crise sanitaire actuelle n’a épargné aucune compagnie aérienne. Même les plus anciennes s’essoufflent et pourraient ne pas tenir longtemps. Classée il y a quelques mois parmi les cinq premières compagnies aériennes du continent, Royal Air Maroc est aujourd’hui au bord du gouffre. Plus d’un tiers de sa flotte est cloué au sol. Sans attendre la fin de la crise sanitaire, elle a déjà engagé un plan d’austérité pour "limiter les dégâts sur sa trésorerie". 60 % du trafic de la compagnie depuis Casablanca se faisait en direction des pays d’Afrique au sud du Sahara, qui ont tous verrouillé leurs frontières aériennes, rappelle francetvinfo .

Le drame des compagnies aériennes africaines, est qu’elles étaient nombreuses à traverser le désert avant que la crise du covid-19 ne vienne corser la note. C’est le cas de la South African Airways, devenue un gouffre financier, selon francetvinfo, qui signale que le covid-19 est en train de chanter le requiem "d’une compagnie qui a fait la fierté de l’Afrique du Sud pendant des décennies". Endettée jusqu’au cou, avec plus d’un milliard de pertes sur les six dernières années, de sources bien informées soulignent "qu’elle va bientôt disparaître pour laisser la place à une nouvelle compagnie totalement restructurée".

L’Association des compagnies aériennes africaines (AFRAA) redoute le pire si les compagnies aériennes africaines ne reçoivent pas de soutien. "Elles vont se retrouver en situation d’insolvabilité d’ici la fin du mois de juin", précise l’association. Même la première compagnie aérienne d’Afrique, Ethiopian Airlines, "fleuron de l’économie éthiopienne, lutte péniblement pour sa survie". Depuis le mois de janvier, elle a déjà perdu plus de 550 millions de dollars et mise aujourd’hui sur le fret et quelques vols cargos pour ne pas sombrer. Seulement, sa capacité de résistance reste très limitée si la crise perdure.

Au Cameroun, la compagnie privée Camair-Co a pris le devant de la situation "en mettant au chômage technique la majorité de son personnel et espère un coup de main de l’État pour se relever". Le même scénario se joue en Algérie avec Air Algérie qui se retrouve au bord de la faillite "depuis que l’ensemble de ses 56 avions ont été immobilisés"

Que ce soit Kenya Airways, Air Mauritius, RwandAir ou encore Air Sénégal, toutes ces compagnies ont vu leurs trésoreries affectées par la pandémie du coronavirus. Le ministre ghanéen de l’aviation civile, appelle à "un plan marshall" pour sauver le secteur aérien africain. Il sera appuyé par l’Association internationale du transport aérien (IATA), qui demande aux États d’investir pour "sauver du naufrage les compagnies aériennes agonisantes qui n’avaient jamais été confrontées à un tel défi".

Selon son secrétaire général, Abderahmane Berthé, il faudra "réunir entre 2,5 et 3 milliards d’euros à travers des aides financières, ou des allègements de taxes et charges, pour sauver les compagnies africaines menacées par la pandémie du coronavirus".

Tags : Royal Air Maroc (RAM) - Crise économique - Chômage - Menaces

Aller plus loin

Royal Air Maroc prend une décision sur le coronavirus

Suite aux derniers développements liés au Coronavirus, Royal Air Maroc (RAM) a mis en place un dispositif spécial, pour permettre à ses clients de gérer leurs...

Nous vous recommandons

Énième prolongation de la fermeture des frontières de Sebta et Melilla

La fermeture des postes frontaliers entre Sebta, Melilla et le Maroc a été prolongée jusqu’au 31 juillet en raison de la pandémie de Covid-19. Une décision émanant du ministère espagnol de l’Intérieur.

Quand les vacances de la Première ministre française à Marrakech créaient polémique

La Première ministre fraîchement nommée Élisabeth Borne, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire s’était retrouvée au cœur d’une polémique en 2019 pour être partie en vacances à Marrakech à un moment où la France faisait face à un contexte social...

De scooters électriques assemblés au Maroc

La société e-Move Véhicules Company commercialise des motos électriques entièrement assemblées au Maroc. La batterie d’une autonomie de 70 km à 140 km selon modèle, peut être rechargée à partir d’une prise de courant normal. Pas de bruit, ni de fumée, ni...

Fin de calvaire pour les MRE bloqués au port de Sète

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) bloqués au port de Sète depuis plusieurs jours ont regagné le Maroc pour célébrer l’Aïd al-Adha en famille et y passer les vacances d’été. Ceci, grâce au dispositif spécial mis en place par les autorités...

Reprise des relations : le Maroc attend la position de l’Espagne sur le Sahara

Le Maroc attend que l’Espagne affiche clairement sa position sur certains sujets prioritaires pour le royaume comme le Sahara, avant toute reprise des relations diplomatiques.

Décès de Rayan : les condoléances du premier ministre israélien

Le premier ministre israélien Naftali Bennett, touché par le décès de Rayan, l’enfant de 5 ans tombé accidentellement dans un puits sec à Chefchaouen, près de sa maison, a présenté ses condoléances à la famille du garçonnet, au peuple marocain, ainsi qu’au roi...

Voici le montant de l’indeminisation de Vahid Halilhodzic

Le désormais ex-sélectionneur de l’équipe du Maroc, Vahid Halilhodzic devrait recevoir une compensation de la part de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) suite à son licenciement à l’amiable.

Meurtre de Pascal Foltran à Marrakech : nouvelles révélations, colère des parents

Les parents de Pascal Foltran, un restaurateur toulousain tué dans sa villa de Marrakech en 2018 sont en colère contre la justice marocaine. Et pour cause, cet assassinat n’a toujours pas été élucidé alors que la police a depuis le début le portrait-robot...

Les attaques racistes contre des Marocains continuent à Murcie

Les agressions racistes contre des Marocains continuent à Murcie. Contrairement aux autorités politiques qui ne semblent pas prendre la mesure de la situation, malgré le cas de Younes Bilal, victime de crime raciste le 13 juin à Mazarron, les...

Soufiane El Bahri gracié par le roi Mohammed VI

Soufiane El Bahri, l’administrateur d’une page Facebook qui reprend les photos privées du roi Mohammed VI, a été gracié par le souverain. Le tribunal de première instance de Salé l’avait condamné à un an de prison ferme en juin...